Partagez | 
 

 Intrigue IX - Tremblement de terre à New-York City [terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maître du Jeu - Pour vous servir, ou vous asservir.


avatar


MESSAGES : 1053
POINTS : 211
CRÉDIT(S) : NY-TDS / vaudeviral.tumblr
TAG LINE : Des milliers de victimes potentielles... Vous parmi tant d'autres.
PROFESSION : Grande inquisitrice.


Feuille de personnage
ÂGE DU PERSONNAGE: Inconnu
CASIER JUDICIAIRE:
RANG DE CRIMINALITÉ:
MessageSujet: Intrigue IX - Tremblement de terre à New-York City [terminée]   Dim 23 Juin - 14:28



INTRIGUE IX




20 Juin 2014,

Le vendredi  après-midi touchait à sa fin, le soleil déclinait tranquillement sur New York, colorant le ciel de bleu, de rose et de violet. C’était une journée chaude, une journée paisible, idéale pour une sortie en famille.

Amy White, secrétaire dans un petit cabinet d’avocats du Bronx, se tenait le menton en regardant par la fenêtre. Elle aurait tant souhaité prendre l’air, elle aussi, et admirer le couché de soleil qui se profilait à l’horizon. Bon nombre de ses confrères de bureau avaient pris leur après-midi pour savourer ce début de week-end qui s’annonçait estival. Dehors, la circulation dense et paresseuse était pictée du jaune des bus de ramassage scolaire, ramenant collégiens et lycéens chez eux après une longue journée de cours. L’horloge de l’ordinateur indiquait 18h13. Dans moins d’une heure, Amy se voyait déjà gambadant allégrement dans Central Park. Qui sait, peut-être y ferait-elle la rencontre qui changerait sa vie. Un homme doux et attentionné, qui promènerait son chien et avec lequel elle pourrait discuter un peu avant de réaliser qu’il s’agissait de son âme sœur. Mariage, bébé, maison … La vie de mère au foyer ne lui aurait pas déplu. C’était, pensait-elle, toujours mieux que de rédiger des rapports d’entretien à la pelle pour un salaire de misère tout en se faisant hurler dessus par un patron imbu de sa personne et qui préférait mettre un terme à sa semaine de 20 heures dès le jeudi midi, la laissant seule dans son placard à balai, surchargée par les dossiers empilés ici et là, tout autour du bureau. Elle soupirait de lassitude en observant sa bouteille d’eau lorsqu’un phénomène étrange éveilla son attention.

La surface de l’eau à l’intérieur de la bouteille tressautait imperceptiblement.

Soudain, une secousse d’une rare violence fit vaciller les piles de dossiers. Pris au dépourvu, Amy laissa échapper un cri de surprise. Ses mains se crispèrent sur le rebord de la table, mais une autre secousse fit s’écrouler une étagère surchargée d’objets en tous genres.

Connor Smith, peintre en bâtiment, était perché en haut de sa nacelle lorsqu’eut lieu la première secousse. Accablé par le soleil qui lui brulait la nuque, il crut tout d’abord à un début d’insolation. Cela faisait plusieurs heures qu’il blanchissait la façade de cet immeuble en construction au cœur de Brooklyn. Le retard qu’avaient pris les bâtisseurs dans la réalisation du projet architectural lui avait valu de ne pas prendre de pause ce jour là. Il fallait, lui avait-on dit, que tout soit terminé au plus vite pour respecter les délais. Trop concentré sur sa tâche, Connor n’entendit pas le cri des klaxons dans la rue en contrebas. Plutôt que de jeter un coup d’œil à la faille en train de se dessiner sur le macadam de la route, il amorça un mouvement visant à trempé une fois de plus son rouleau dans le seau de peinture. Seau qui avait disparut. C’est alors que Smith entendit les cris. Ceux d’une femme. D’une mère plus précisément. Quinze mètres sous lui, la malheureuse pleurait sur le cadavre de son enfant, arraché net à la vie par la chute du récipient, désormais échoué sur le sol. L’horreur eut à peine le temps d’imprégner les traits du peintre qu’il était déjà trop tard. Une autre secousse fit frémir les fondations de l’immeuble encore inachevé. Dans un craquement sinistre, le rez-de-chaussée céda, entraînant dans sa chute les 18 autres étages de l’édifice.

Connor disparut dans un nuage de poussière avant même d’avoir heurté le sol fissuré de Brooklyn. Les voitures, quant à elles, freinaient de toutes parts, tentant d’éviter les failles et autres dénivelés provoqué par l’explosion du bitume.

Il est 18h15 quand New-York prend conscience de ce qui lui arrive. La terre tremble sous la grosse pomme. C’est l’heure de pointe, personne n’est à l’abri.




Fatalité  Fatalité Fatalité

La sévérité de la chute est proportionnelle à la grandeur de l'estime que l'on a de soi...




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ny-thedarkside.com/staff-du-forum-f8/la-fatalite-et-le-maire-t14.htm http://www.ny-thedarkside.com
 

Intrigue IX - Tremblement de terre à New-York City [terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Probabilité d’un nouveau tremblement de terre 5.0 avant 21 février
» « Le problème d’Haïti ce n’est pas le tremblement de terre. Ce n’est pas l’argen
» Des images de Jacmel apres le Tremblement de terre
» Haïti: c’était le 7ème tremblement de terre
» Tremblement de terre de magnitude 3,8 au Cap-Haitien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New York - The Dark Side :: ♠ AVANT-PROPOS ♠ :: Avant de jouer :: Rules & Contexte :: Saison II (2013 / ...) - EN COURS-