Partagez | 
 

 Are you gonna go my way... [TERMINE!]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




MessageSujet: Are you gonna go my way... [TERMINE!]   Mer 7 Jan - 22:17

Identity Card


Feat "Rachel Weisz"
(c) Copyright


NomRosenthal
Prénom Katrin
Age 35 ans
Nationalité Allemande
Groupe Les touristes et étrangers
Activité dans la vieTueuse à gages
Orientation sexuelleHétéro sexuelle

Once upon a time...







Histoire


Je suis cette ombre fugace, celle que vous pensez apercevoir dans le recoin de votre chambre.
Je souffle cette brise légère, provenant d'une fenêtre que vous aviez pourtant bien fermé.
Je résonne du bruit ténu qui vous fait tendre l'oreille,lorsque vous traverser cette sombre ruelle tard le soir.
Je m'enrobe de ce vin de Bordeaux que vous portez à vos lèvres, le poison s'insinuant dans vos veines.
Je deviens cette femme d'une nuit, cette corde qui se resserre autour de votre cou.
J'inspire votre dernière pensée, j'aspire votre dernier souffle. 
Je représente votre dernier lien avec ce monde, que je vous aide à quitter. 
Je serais votre dernière amie, votre dernier amour.
Je suis votre Mort prochaine.





Plus que trois minutes.
Dans trois minutes il sera mort et il ne s'en doute même pas. Mais comment le pourrait-il ?
Il entrera dans ce bâtiment, comme tous les jours.
Comme tous les jours il réajustera sa cravate et du revers de la main remettra en place cette satanée mèche rebelle blanchie par le temps.
Plus que deux minutes.
Dans deux minutes il appuiera sur le bouton jaune, en levant machinalement les yeux pour regarder défiler le numéro des étages.Les portes s'ouvriront et il laissera sortir la jeune femme blonde qui travail un étage en dessous du sien, celle qu'il se fait trois fois par semaine sur le bureau de la salle de réunion, accessoirement parlant.
Plus qu'une minute.
Dans une minute il sera entré avec ses deux garde du corps dans cette boîte qui sera leur cercueil.
Ils s'amuseront de blagues graveleuses sur le postérieur de ladite jeune femme en embaumant la cabine de testostérone.
Ils n'entendront pas le déclic de la première mini bombe qui sectionnera un des fils de l'ascenseur. Mais ils sentiront une secousse.Ils échangeront des regards inquiets avant de se redonner contenance en voyant la machine continuer son ascension.
Et puis une deuxième secousse, une chute libre de dix étages sous les cris d'effrois avant l'arrêt brutal. Toujours vivants, toujours suspendus dans le vide le cœur battant à tout rompre. Ils appelleront à l'aide et taperont du point contre les portes définitivement closes.
Enfin ils l'entendront, le déclic final, le grincement des cordes au dessus de leur tête. Alors ils comprendront que c'est la fin, que personne ne viendra les sauver. Alors peut-être que dans cette chute qui leur semblera à la fois interminable et soudaine, le fil de leur vie misérable défilera devant leur yeux.Alors peut-être qu'ils se repentiront.
La seule chose dont je suis certaine, c'est la multitude de jolis petits nombres qui viendront réchauffer les quelques millions d'un de mes comptes en banque en Suisse.
Attendez. Plus que trois, deux, un. Ça y est, virement effectué.

Je n'aurais certainement pas eu cette vie, si j'étais sagement resté à Munich, ma ville natale.
Je ne l'aurais pas vu se faire tuer et n'aurais donc pas désiré le venger.
Il est fort à parier que je serais en train d'écumer les bars, m’enivrant de bières lors d'une énième OktoberFest.
Mais j'étais là, le soir du 5 Novembre. Il m'avait fait la surprise de sa présence pour mon quinzième anniversaire.Il était rare que je le vois, car il voyageait souvent pour affaires. Mais cette année il avait réservé des places pour un ballet au Royal Opéra House de Londres.
J'y vivais depuis mes onze ans avec quelques nourrisses, ma génitrice préférant rester au manoir familiale en Bavière avec Hans ou Rudolf, parfois les deux, me rendant visite lorsque les plus prestigieux défilés de mode se déplaçaient dans la capitale.
Etrangement, je ne me souviens pas du ballet que nous allions voir. Seulement du tapis rouge sang ornant les marches que nous montions pour rejoindre l'entrée du célèbre bâtiment.
La sonnerie de son téléphone avait retenti deux fois avant qu'il ne décroche.Il s'était arrêté net, me retenant par l'épaule tout en se retournant pour scruter la rue d'où montait une foule de spectateurs.
C'est alors que je l'ai vu, le point rouge glissant de son épaule à son cœur. Lui aussi l'avait vu, mais il n'avait pas bougé. Il s'était contenté de tourner la tête dans ma direction, me lançant un regard désolé, avant de s'effondrer.
L'un de ses hommes s'était jeté sur moi pour me protéger, les trois autre formant un bouclier devant nous.Mais il était trop tard, pour lui comme pour moi.
Je me retrouvais assise près du corps sans vie de mon père, fixant l'énorme tâche de sang qui s'écoulait sur le tapis, ne pouvant en détourner mon regard.
La seule chose à laquelle je pensais à ce moment là était que la couleur rouge sang portait mal son nom.Car le sang n'était pas rouge, il était noir.Il s'étirait, sombre et épais sur ce tissu devenu beaucoup trop clair pour mes yeux, dessinant une forme.
Ce fut celle d'un oiseau, un corbeau.


Onze ans.
Il m'aura fallu onze longues années d'entraînement, de recherches, de poursuite afin de pouvoir mettre ma vendetta en marche.
J'avais retrouvé les décisionnaires de l'assassinat de mon père.Ils se trouvaient être des hommes de la pègre Russe qui lui en avaient voulu pour avoir interféré dans leur petites magouilles et tenté de les faire tomber.
Mais mon plan n'était pas simplement de les éliminer eux, je désirais faire tomber tout leur petit cartel.
L'affaire s'étendit sur plusieurs mois, durant lesquels se succédèrent à la Une des journaux les visages de ces criminels déclarés morts. Les autorités n'avaient aucune idée des responsables et s'en fichaient bien, trop contents de pouvoir s'approprier les mérites et redorer leur blason.
Mais l'affaire me paru presque trop aisée.J'avais éliminé les principaux responsables, supprimé tout un cartel du réseau et pourtant j'étais insatisfaite.
Il m'en fallait plus. Ça tombait bien, car il me restait un coupable en ligne de mire.

Je reconnais que c'est ma frustration qui me poussa à Le rechercher avec autant de ferveur. Mais il me fallait une cible d'envergure, il fallait que ma traque soit à la hauteur du mal que l'on m'avait fait, du mal que je voulais engendrer en conséquence.
Devenue à mon tour une as de la gâchette payée au client, j'enchaînais alors les contrats sans autre intérêt que l'entraînement afin d'être prête pour Lui.Mais une proie aussi difficile à abattre allait demander plus que des qualités assassines.Je devais être à la fois plus rusée et plus perverse. Il connaissait tous les trucs du métier et s'il était aussi parano que moi, devait tester trois à cinq fois l'interrupteur en entrant dans une pièce, afin d'être certain qu'il ne déclenche aucune minuterie. Et oui, les déformations professionnelles, que voulez-vous.
Je devais donc m'en approcher sous un angle différent, le rencontrer. J'allais devenir sa cliente.
Bien que travaillant parfois sur les mêmes contrats, il ne connaissait pas mon identité. Je mettais un point d'honneur à la discrétion, même avec mes clients, que je ne rencontrais jamais. Le monde de ce côté de la criminalité me connaissais sous le nom du Corbeau, et depuis l'Affaire Russe, comme on la surnommait, j'étais moi aussi devenue une référence.

La Faucheuse était l'Assassin Milliardaire, l'Ombre Insaisissable, le tueur à gage le plus doué et le plus respecté dans le milieu.
Cependant mon homme avait un faible, les femmes. Il se délectait de « rencontrer » ses malheureuses jeunes et riches clientes.Pourquoi se priver d'allier l'utile à l'agréable, n'est-ce pas ?
J'avais donc une longueur d'avance, que je comptais bien utiliser pour le mettre sur la touche, définitivement.
Je me présentais à lui du haut de mes vingt-six ans, avec quelques dizaines de millions sur le compte et un physique pour lequel n'importe quel homme de foi aurait renié ses vœux.
La première rencontre s'était déroulée en France, dans un café jouxtant la gare du Nord à Paris.
Je découvris un jeune homme, à peine plus âgée que moi, ce qui me surpris. A croire qu'il avait été élevé avec des couches culotte en grenades et des biberons en forme de AK 47.Car cela signifiait qu'à l'époque du crime dont je l'accusais, il ne devait pas avoir plus d'une vingtaine d'année, un précoce donc.
Il portait un trench beige à la Docteur Gadget qui me fit sourire, s'approcha d'une démarche assurée, exposant un naturel au charme désarmant.
Jouer le jeu de la jeune veuve de l'Est, mariée de force à seize ans à un petit mafieux dégueulasse ne fut pas difficile à jouer. C'est la suite qui l'a été.

Nous nous vîmes à plusieurs reprises afin que je lui fournisse tous les éléments nécessaires à son entreprise. Et plus je le voyais, plus je découvrais un homme cultivé, intéressant voir même attachant. Plus le temps passait et plus je devais me répéter qu'il était celui qui avait tué mon père.Pour le compte d'un autre certes mais Il avait appuyé sur la gâchette. Il l'avait fait alors que j'étais là, une gamine de quinze ans spectatrice du meurtre de son père.Je devais lui en vouloir, je devais désirer le tuer, mais un combat en moi s'était installé.Quand je l'accusais, je trouvais un argument défendant et inversement.Une vraie machine à migraines !
Après presque trois mois de rencontres clandestines, le plan d'exécution de mon hypothétique mari était fin prêt.Je tiens à préciser que j'avais ciblé un véritable petit malfrat qui, si les choses tournaient mal, méritait vraiment de mourir.Je ne suis pas cruelle tout de même.
Notre dernière rencontre était arrivée, et nous avions décidé de la passer dans la chambre d'un hôtel de Londres.Nous y sommes resté deux jours.Deux horriblement merveilleux jours.
Il fallait que j'agisse maintenant. Avant qu'il ne soit trop tard. Il fallait que je le fasse, pour que la petite fille en moi arrête de crier vengeance.

Il était deux heures du matin, nous venions de faire l'amour.Il m'avait embrassé tendrement avant de s'étirer sur le dos, remontant le drap sur son ventre, un bras replié sous sa nuque. Il avait fermé les yeux, prêt à s'assoupir.
Je ne pouvais détacher mon regard de ce visage, calme, serein. Dans ma tête, c'était la troisième guerre mondiale.Je devais choisir un camp.
Je m'imaginais tous les scénarios.
L'étouffer dans son sommeil, remettre le couvert et l'étrangler pendant l'acte.Commander de quoi manger et diluer du poison dans son verre ou lui proposer de prendre l'air sur la terrasse et le pousser l'air de rien. Tout était possible, tout était réalisable.
Mais est-ce que je le désirais?Est-ce que seulement je le pouvais ?
Il avait dû sentir mon regard persistant posé sur lui et ouvrant ses yeux, m'avait demandé ce qui n'allait pas. Un sourire rassurant s'était dessiné sur ses lèvres, mais deux rides entre ses sourcils témoignaient d'une réelle inquiétude.
Non je ne pouvais pas le faire.Je ne savais pas si je pourrais lui pardonner, si je le devais, mais je ne pouvais pas le tuer.Ma vendetta venait de prendre fin face à ce regard.
Je m'étais contenté de lui sourire, passant ma main sur sa joue et m'étais levé.
Je ne pouvais pas l'avoir, je ne pouvais pas rester.
Je me levais pour aller prendre une douche, pendant ce temps il se serait endormi et cela me donnerai l'occasion de filer. Mais en revenant dans la chambre, il était toujours éveillé, assis sur le lit, les mains jointes. Il me jeta un regard perçant, à la fois amusé et perplexe.
Puis il me posa une question :

-Alors, comment tu vas t'y prendre ?

Son ton ne pouvait laisser planer aucun doute. Il savait.
Bien sûr qu'il le savait, c'était Lui, La Faucheuse. Quelle idiote présomptueuse j'avais été!
Il ne semblait pas intimidé, mais étrangement déçu. Pourquoi? Se pouvait-il qu'il éprouve les même sentiments que moi?Ou s'était-il préparé à un duel épique ?
Je n'avais rien répondu. Je ne pouvais plus bouger, ni parler,l'air me manquait.Je me sentais nue, bon je l'étais littéralement mais intérieurement nue.
Après une minute ou deux à tenter une reconversion de statue de cire, je lui avais sourit et entamais de m'habiller en vitesse.
Attrapant lui aussi un pantalon qu'il enfila rapidement, il me saisi par le bras pour me placer face à lui, attendant toujours une réponse à sa question.
Il me demanda pourquoi je voulais le faire, pourquoi finalement j'avais renoncé. Mais j'étais incapable de lui répondre.Si les mots franchissaient mes lèvres, j'étais persuadé que les larmes allaient jaillir.
Je finissais de me vêtir tandis qu'il se faisait plus pressant, retenant pourtant sa colère pour connaître la vérité.
Finalement, à l'orée de la porte, les mots s'étaient échappés. J'avais prononcé le nom de mon père.
Une larme roula sur ma joue tandis que je fixais son regard perplexe. Puis j'y vis une étincelle, il se souvenait, il avait compris. Il ne bougea plus, choqué par la révélation.
J'en profitais pour détaler, à contre cœur.

Trois heures et demi du matin, je déambule seule sous le ciel pluvieux londonien.
La troisième guerre mondiale dans ma tête s'était enfin calmée.
Il n'y a pas eu d'armistice, de vainqueur ou de vaincu. Juste le désert, le néant.Un gouffre dans lequel toutes les armées étaient tombées. J'en avais profité pour y gicler la petite fille d'un coup de pied, pour qu'elle me fasse des vacances.
Vidée de mes névroses et devenue inapte à ressentir quoi que ce soit, je décidais ce soir là de quitter définitivement cette ville devenue trop pénible.

Douze ans se sont écoulés et me voici véritable new-yorkaise adoptée par la Grosse Pomme!
J'y continu mon officieux emploi, prétextant officiellement être une experte en reliques anciennes,ce qui me permet de justifier mes départs aux quatre coins du monde.

Je ne l'ai jamais revu.Ne l'ai pas contacté malgré les centaines de mails rédigés.
Je sais qu'il travail toujours, j'entends parler de ses exploits, et lui des miens.
Il sait pour moi, pour le Corbeau.Il est le seul.Il est l'Unique.






I was born, long ago 
I am the chosen, I'm the one 
I have come to save the day 
And I won't leave until I'm done











Wanna know more ?






Définition de l'enfer pour le personnage

La peur?La crainte?C'est pour les faibles!On aimerait y croire,on aimerait être plus fort que tout le monde, plus fort que ce que l'on est, mais nier ses faiblesses nous rend plus faible encore.Mais comment faire face à ses peurs quand il faut se faire face, à soi-même. Quand on sait que quelque chose dort au fond de soi et menace de surgir on ne sait quand. On ignore ce que c'est, de la névrose pure, de la folie, du craquage intégrale, un ras le bol général ou de profonds regrets? Une amertume immense, une tristesse infinie? 


Définition du paradis pour le personnage

L'Enfer, le Paradis.Le pardon, l'abnégation ou encore l'Happy Ending. Des notions toutes faites pour rassurer le commun des mortels et prôné par ceux qui prétendent que Dieu a crée l'Homme.
Personnellement, je pense que l'Homme a crée Dieu, et même des centaines de Dieux, afin de trouver un repentir aux misérables perversions qu'il est impossible de contrôler.
Non je n'attend, n’espère rien de cette vie. Je me suis interdite d'en désirer, d'en ressentir quoi que ce soit puisqu'au final, peut-on réellement avoir ce que l'on désire?Non, moi je ne crois pas.
Point faible du personnage

Mes points faibles?Parce que non seulement vous envisagez que j'en ai, et qui plus est plusieurs. C'est amusant à savoir.
La vérité est que nous sommes nos propres faiblesse, les seuls véritables freins à nos désirs, à nos rêves. Nous seuls sommes responsables de ce qui nous arrive, de bien ou de mal. Nous sommes les seuls à pouvoir nous juger, à savoir réellement si on a bien fait. Le seul regard qui peut nous détruire ou au contraire nous élever est celui que l'on fixe dans son miroir. Enfin, encore faut-il pouvoir se regarder en face avec un minimum de sincérité, et pour ça on est pas toujours sorti du sable.

Point fort du personnage

Ma principal force réside dans ma capacité à ne rien ressentir.
L'intérêt des sentiments est pour moi devenue inexplicable. Car je ne les envisage que comme des moralisateurs, des freins qui nous empêchent objectivement de parvenir au but que l'on s'était fixé. Les sentiments sont des traîtres qui vous hypnotisent de bien-être avant de vous empaler sur un pic arrosé à l'acide.
Je ne sais pas si c'est très bon pour la santé du cigare de raisonner ainsi, en reniant une partie de soi-même, mais j'avoue que tant que ça fonctionne, je me fous parfaitement de l'avis des spécialistes.

La plus grande honte du personnage

La chose qui me hante, qui me poursuit jour et nuit, ma sensibilité.
Ce côté fille qui vous fait rougir ou battre des mirettes quand une certaine personne daigne vous adresser la parole. Ce sentiment de béatitude dégoulinant de mièvrerie qui vous rend parfaitement malléable, manipulable, faible.
Oui je fuis Le Sentiment suprême, autant que je le désire.Je me couche m'interdisant de repartir courir après et me lève en me demandant pourquoi.
Oui je suis une véritable névrosée mais cela n'empêche que vous allez m'adorer.

Casier judiciaire

Une liste précise serait trop long et inutile ici.
Il faut simplement retenir que j'ai appris à tuer avant ma majorité et que c'est ce que je fais depuis près de vingt ans.


Behind the screen...


Prénom ou pseudo Dae
Âge 25
Où avez-vous connu le forum Très ancienne membre...
Connexion (Mettez-vous une note sur 7) 3/7
Code du règlement
Spoiler:
 
Exemple de RP
Spoiler:
 
Célébrité sur l'avatar Rachel Weisz
[/i][/i]


Dernière édition par Katrin Rosenthal le Mar 27 Jan - 20:44, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar


MESSAGES : 2281
POINTS : 760
AVATAR : Robert Downey Jr
CRÉDIT(S) : <Chouu'>
TAG LINE : On n'est jamais mieux servi que par soit même
PROFESSION : Avocat


Feuille de personnage
ÂGE DU PERSONNAGE: 37
CASIER JUDICIAIRE:
RANG DE CRIMINALITÉ: BLANCHE COLOMBE
MessageSujet: Re: Are you gonna go my way... [TERMINE!]   Mer 7 Jan - 22:25

Bienvenue dangereuse madame ! J'aime beaucoup cette actrice :brille:

Attention à ton avatar, tu dois le mettre dans la troisième ligne du profil pour qu'il ait la bonne taille Wink

Bon courage pour la finition de ta fiche en tout cas !


♦️ ♦️ ♦️ ♦️ ♦️

« Un enfant n'a jamais les parents dont il rêve. Seuls les enfants sans parents ont des parents de rêve. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ny-thedarkside.com/t8233-termine-august-sacha-lockhart http://www.ny-thedarkside.com/t8234-august-sacha-lockhart-il-y-a-dans-relation-l-idee-que-tout-est-relatif#714981 http://clo-usb.tumblr.com/
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Are you gonna go my way... [TERMINE!]   Mer 7 Jan - 22:38

Bienvenue sur TDS, la miss ! Si tu as des questions, n'hésite pas à t'adresser à un des membres du staff. En attendant, bon courage pour ce qu'il te reste à écrire Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Are you gonna go my way... [TERMINE!]   Mer 7 Jan - 22:42

Bonsoir et merci! =D


Et pour mon avatar j'essaie mais je n'arrive à rien, la dépression nerveuse me guette...
Je tente de redimensionner comme il faut, j'héberge mon image et j'utilise le lien donné dans la troisième ligne du profil mais cela n'est jamais à la bonne dimension. Un nom de site pour redimensionner à me conseiller peut-être? Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Are you gonna go my way... [TERMINE!]   Mer 7 Jan - 22:46

Pour ma part, j'ai tendance à utiliser imgbox en ce moment pour héberger, et je n'ai jamais eu de problèmes jusqu'à maintenant. Sur quel site as-tu essayé ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Are you gonna go my way... [TERMINE!]   Mer 7 Jan - 23:07

Honnêtement, sur tout ceux de la première page google après recherches...ne me jetez pas encore fruits et légumes pourris, je vous prépare une présentation aux petits oignons!(ok je sors...)

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Are you gonna go my way... [TERMINE!]   Mer 7 Jan - 23:12

Quoi qu'il en soit, ça a l'air de fonctionner, maintenant, donc tant mieux ! Hâte de lire cette présentation aux petits oignons (même si je les digère pas bien, les oignons *sbaf !*), du coup :dent:

(j'ai validé ton code règlement, au passage)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Are you gonna go my way... [TERMINE!]   Jeu 8 Jan - 0:06

Chouette métier What a Face

Bienvenue sur le forum & bonne continuation pour ta fiche ! super pom
Revenir en haut Aller en bas
Reine des Glaces
Gott weiss ich will kein Engel sein

avatar


MESSAGES : 14151
POINTS : 451
AVATAR : Eva Green
CRÉDIT(S) : Fatal†Error
TAG LINE : « Having a vagina doesn't stop me from believing that my balls are bigger than yours. »
PROFESSION : Propriétaire des agences d'escorte Malkovski / Maquerelle de Luxe - Propriétaire par héritage du Fight Club


Feuille de personnage
ÂGE DU PERSONNAGE: 35 ans
CASIER JUDICIAIRE:
RANG DE CRIMINALITÉ: CRIMINEL
MessageSujet: Re: Are you gonna go my way... [TERMINE!]   Jeu 8 Jan - 0:25

Re-bienvenue sur le forum apparemment Very Happy
"Très ancienne" membre comment ? ^^




    She'll suck you dry... But still you'll cry, to be back in her bosom. To do it again. She'll make you weep... And moan and cry, to be back in her bosom. To do it again... Saviors and saints, devils and heathens alike... She'll eat you alive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ny-thedarkside.forumactif.org/t5603-terminee-anja-malkovski-you-re-gonna-wish-you-never-had-met-me#448670 http://ny-thedarkside.forumactif.org/t5612-anja-malkovski-as-cold-as-ice#449254 http://ny-thedarkside.forumactif.org/t5611-anja-malkovski-better-not-stand-in-my-way#449243 http://ny-thedarkside.forumactif.org/t6045-anja-malkovski-there-s-a-devil-laying-by-your-side#497519 http://ny-thedarkside.forumactif.org/t6037-agence-malkovski-pour
В тихом омуте черти водятся


avatar


MESSAGES : 1115
POINTS : 946
AVATAR : Charlie Hunnam
CRÉDIT(S) : Fatal†Error (ava) / Tumblr (sign)
TAG LINE : "C'est l'histoire d'un hamster, et à la fin...il meurt."
PROFESSION : Gérant du Fight Club


Feuille de personnage
ÂGE DU PERSONNAGE: 37 ans
CASIER JUDICIAIRE:
RANG DE CRIMINALITÉ: CRIMINEL
MessageSujet: Re: Are you gonna go my way... [TERMINE!]   Jeu 8 Jan - 1:42

*O* Rachel Weisz! *bave*

Ahem, pardon...

Bienvenue ou re-bienvenue et bon courage pour cette présentation aux petits oignons. Very Happy


TAKEN AWAY TO THE DARK SIDE ✽
I have learned that if you are down, stay down. Don’t get back on your fucking feet until you are prepared to stand. Don’t get up until you have learned why you fell. Nine times out of ten, it is because you gave someone your power. You forgot about yourself. ∞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ny-thedarkside.com/t8202-terminee-igor-d-zolnerowyk http://www.ny-thedarkside.com/t8208-igor-demyan-zolnerowyk-twisted-mind-in-frozen-wolrd
Admin - I don't cross the line
I put myself on it.

avatar


MESSAGES : 5590
POINTS : 3068
AVATAR : Stana Katic
CRÉDIT(S) : Me (Avatar) - Tumblr (Gifs)
PROFESSION : Flic à la Criminelle


Feuille de personnage
ÂGE DU PERSONNAGE: 32 ans
CASIER JUDICIAIRE:
RANG DE CRIMINALITÉ: BLANCHE COLOMBE
MessageSujet: Re: Are you gonna go my way... [TERMINE!]   Jeu 8 Jan - 7:50

God ce que j'adore ce PV et cette actrice :bave:

Bienvenue sur le forum, enfin re si j'ai bien compris! Hâte de lire ta fiche (les oignons c'est la vie Arrow )



- Rooting For You -
Even though your words hurt the most, I still wanna hear them, every day. You say let it go but I can't let it go. For I'm so scared of losing you and I don't know what I can do about it. So tell me how long, love, before you go and leave me here on my own. I know that I don't wanna know who I am without you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ny-thedarkside.com/t8145-erika-stojanovic-once-upon-a-crime-terminee http://www.ny-thedarkside.com/t8147-erika-stojanovic-draw-your-swords http://www.ny-thedarkside.com/t8148-erika-stojanovic-a-murder-is-forever#710677 http://www.ny-thedarkside.com/t8439-erika-stojanovic-under-the-gun-uc#722482 En ligne
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Are you gonna go my way... [TERMINE!]   Lun 12 Jan - 22:53

Encore merci!

Je jouais Ange Linley il a quelques longues années de cela. A ce propos merci aux admins d'avoir gardé les anciens posts, ça fait plaisir de pouvoir se replonger dans ses vieux écrits.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Are you gonna go my way... [TERMINE!]   Mer 14 Jan - 3:12

C'était avant mon inscription si je me fie à la fiche que tu avais fait ! Bon retour (=
Revenir en haut Aller en bas
Admin - I don't cross the line
I put myself on it.

avatar


MESSAGES : 5590
POINTS : 3068
AVATAR : Stana Katic
CRÉDIT(S) : Me (Avatar) - Tumblr (Gifs)
PROFESSION : Flic à la Criminelle


Feuille de personnage
ÂGE DU PERSONNAGE: 32 ans
CASIER JUDICIAIRE:
RANG DE CRIMINALITÉ: BLANCHE COLOMBE
MessageSujet: Re: Are you gonna go my way... [TERMINE!]   Jeu 22 Jan - 7:45

Toujours parmi nous? Le délai pour faire ta fiche s'est terminé hier. Sans nouvelles de ta part, j'archiverai ta présentation Smile



- Rooting For You -
Even though your words hurt the most, I still wanna hear them, every day. You say let it go but I can't let it go. For I'm so scared of losing you and I don't know what I can do about it. So tell me how long, love, before you go and leave me here on my own. I know that I don't wanna know who I am without you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ny-thedarkside.com/t8145-erika-stojanovic-once-upon-a-crime-terminee http://www.ny-thedarkside.com/t8147-erika-stojanovic-draw-your-swords http://www.ny-thedarkside.com/t8148-erika-stojanovic-a-murder-is-forever#710677 http://www.ny-thedarkside.com/t8439-erika-stojanovic-under-the-gun-uc#722482 En ligne
Admin - I don't cross the line
I put myself on it.

avatar


MESSAGES : 5590
POINTS : 3068
AVATAR : Stana Katic
CRÉDIT(S) : Me (Avatar) - Tumblr (Gifs)
PROFESSION : Flic à la Criminelle


Feuille de personnage
ÂGE DU PERSONNAGE: 32 ans
CASIER JUDICIAIRE:
RANG DE CRIMINALITÉ: BLANCHE COLOMBE
MessageSujet: Re: Are you gonna go my way... [TERMINE!]   Dim 25 Jan - 21:53

Pas de nouvelles, j'archive Wink

EDIT : Fiche remise en place, vu avec la joueuse.



- Rooting For You -
Even though your words hurt the most, I still wanna hear them, every day. You say let it go but I can't let it go. For I'm so scared of losing you and I don't know what I can do about it. So tell me how long, love, before you go and leave me here on my own. I know that I don't wanna know who I am without you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ny-thedarkside.com/t8145-erika-stojanovic-once-upon-a-crime-terminee http://www.ny-thedarkside.com/t8147-erika-stojanovic-draw-your-swords http://www.ny-thedarkside.com/t8148-erika-stojanovic-a-murder-is-forever#710677 http://www.ny-thedarkside.com/t8439-erika-stojanovic-under-the-gun-uc#722482 En ligne
Admin - I don't cross the line
I put myself on it.

avatar


MESSAGES : 5590
POINTS : 3068
AVATAR : Stana Katic
CRÉDIT(S) : Me (Avatar) - Tumblr (Gifs)
PROFESSION : Flic à la Criminelle


Feuille de personnage
ÂGE DU PERSONNAGE: 32 ans
CASIER JUDICIAIRE:
RANG DE CRIMINALITÉ: BLANCHE COLOMBE
MessageSujet: Re: Are you gonna go my way... [TERMINE!]   Mar 27 Jan - 7:46

Anhlala mais quelle fiche mes aïeux :bave: Claire, soignée, c'est fluide, c'est superbement écrit. J'suis conquise par ton interprétation de Kathrin Laughing

Par contre, il me manque juste ton exemple RP pour te valider miss. Le reste c'est tout bon Smile



- Rooting For You -
Even though your words hurt the most, I still wanna hear them, every day. You say let it go but I can't let it go. For I'm so scared of losing you and I don't know what I can do about it. So tell me how long, love, before you go and leave me here on my own. I know that I don't wanna know who I am without you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ny-thedarkside.com/t8145-erika-stojanovic-once-upon-a-crime-terminee http://www.ny-thedarkside.com/t8147-erika-stojanovic-draw-your-swords http://www.ny-thedarkside.com/t8148-erika-stojanovic-a-murder-is-forever#710677 http://www.ny-thedarkside.com/t8439-erika-stojanovic-under-the-gun-uc#722482 En ligne
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Are you gonna go my way... [TERMINE!]   Mar 27 Jan - 20:46

Oh !merci! Embarassed Tant mieux j'en suis ravie!

Ps: exemple de RP publié Wink
Revenir en haut Aller en bas
Admin - I don't cross the line
I put myself on it.

avatar


MESSAGES : 5590
POINTS : 3068
AVATAR : Stana Katic
CRÉDIT(S) : Me (Avatar) - Tumblr (Gifs)
PROFESSION : Flic à la Criminelle


Feuille de personnage
ÂGE DU PERSONNAGE: 32 ans
CASIER JUDICIAIRE:
RANG DE CRIMINALITÉ: BLANCHE COLOMBE
MessageSujet: Re: Are you gonna go my way... [TERMINE!]   Mar 27 Jan - 21:02

C'est bon pour moi Wink


Bravo !

Tu es une future victime de la Fatalité

Bon je le redis mais très belle fiche, très agréable à lire. Kathrin risque fort de faire des ravages parmi les new-yorkais :biais:

En tant que nouvelle victime potentielle, tu peux maintenant faire ta fiche de liens, de sujets, recenser ton métier, comprendre le système de points, voter pour le forum, lire les frappes pour te mettre dans le bain, et te rendre sur cette page où d'autres liens pourront t'être utiles.

Bon jeu parmi nous et n'oublie pas : Personne n'est maître de son destin !  

Fatalité



- Rooting For You -
Even though your words hurt the most, I still wanna hear them, every day. You say let it go but I can't let it go. For I'm so scared of losing you and I don't know what I can do about it. So tell me how long, love, before you go and leave me here on my own. I know that I don't wanna know who I am without you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ny-thedarkside.com/t8145-erika-stojanovic-once-upon-a-crime-terminee http://www.ny-thedarkside.com/t8147-erika-stojanovic-draw-your-swords http://www.ny-thedarkside.com/t8148-erika-stojanovic-a-murder-is-forever#710677 http://www.ny-thedarkside.com/t8439-erika-stojanovic-under-the-gun-uc#722482 En ligne
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Are you gonna go my way... [TERMINE!]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Are you gonna go my way... [TERMINE!]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]
» It's gonna be legen... wait for it [qui veut :3] dary.
» Everything's gonna be ok # ft Nora (Terminé)
» ➺ IF I'M GONNA DIE, I WANNA STILL BE ME.
» ๑ This is the part of me that you're never gonna ever take away from me

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New York - The Dark Side :: Archives présentations-