Partagez | 
 

 underneath the bridge (terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




MessageSujet: underneath the bridge (terminé)   Dim 10 Mai - 15:05

Carte d'identité



(c) cristalline

# Colley
# Niallán Aahron (Nyle dans sa famille ; Niall pour le reste paresseux du monde, infichu de prononcer son prénom dans son intégralité)
# Trente ans depuis le 30 mars  
# Né sur le territoire américain mais d'origines irlandaises
# Citoyen américain, errant dans les rues de la Grosse Pomme  
# Célibataire hétérosexuel sans enfant (en tout cas, il n'a jamais enfanté à sa connaissance)
# Sans abri depuis une dizaine d'années par choix, vivotant de petits boulots pas vraiment très légaux et de la charité new yorkaise (la blague...) ; il est informateur pour la police de New York depuis près de quatre ans et se fait rémunérer pour ses services  


Il était une fois...


I wish I was like you easily amused
find my nest of salt, everything is my fault
I'll take all the blame, aqua seafoam shame
sunburn with freezer burn
choking on the ashes of her enemy
© NIRVANA - all apologies


« Tu m’attends ? » Elle soupire, lève les yeux au ciel et se détourne. Niall tique lui aussi et l’attrape par le bras pour la contraindre à lui refaire face. « J’en ai pour deux minutes » se justifie le cadet des Colley, auprès de sa sœur qui lui signe une réponse cinglante. « N’importe quoi ! Et puis ne sois pas grossière, ça te va pas. » Maureen le bouscule doucement et lui fait savoir que s’il n’est pas là dans deux minutes, elle retourne chez eux. C’est au tour du jeune homme de soupirer son mécontentement et il la regarde s’éloigner en marmonnant quelques insultes à son adresse qu’elle ne peut entendre.
Et puis il se recentre, chasse l’incident et laisse un sourire goguenard apparaître sur ses traits encore juvéniles. Il frotte ses mains l’une contre l’autre et revient sur ses pas pour rejoindre Astrid, la jolie étudiante canadienne avec qui il a eu une petite aventure le soir du jour de l’an. Il aimerait vraiment remettre ça. Elle l’a un peu snobé ces derniers mois, mais c’est certainement parce qu’elle s’en voulait d’avoir trompé son copain. Maintenant qu’ils ont rompus (il l’a appris par l’intermédiaire de Jordan Allister qui est à la fac avec elle), Niallán est certain d’avoir sa chance. En plus de cela, c’est son anniversaire dans trois jours… Elle ne va tout de même pas oser le rembarrer alors que c’est son anniversaire ! « Désolé pour ça. » « C’est ta sœur ? » « Ouais. » « Elle est belle » commente l’étudiante en prenant un malin plaisir à avoir l’air de s’intéresser à tout ce qui l’entour, à part à lui. « Pas autant qu’toi… » La jolie blonde en question lui adresse un rapide sourire et puis jette un œil à sa montre. « Il va vraiment falloir que j’y aille. Et tu dois y aller aussi si j’ai bien compris. » « Ma sœur m’invite au restaurant pour fêter mon anniversaire. J’ai vingt ans. » « Oh. Bon anniversaire. Dans un an tu seras en âge de boire alors. Tu dois avoir hâte. » Il fronce les sourcils, un peu contrarié par cette remarque. C’est vrai qu’elle a près de deux ans de plus que lui, mais ça n’est pas un souci. En tout cas pas pour lui. « Je bois quand je veux. » « J’avais vu ça oui… » « En tout cas, même sans avoir l’âge légal, je supporte mieux l’alcool que ton ex. » « Mon ex ? » « Ouais, celui qui ronflait dans la pièce à côté quand… » « Frank et moi, on s’est remis ensemble. » Alors ça, c’est un sale coup… Est-ce que Jordan s’est fichu de lui ou est-ce que ses informations datent seulement ? Dans un cas comme dans l’autre, il vient de se vautrer en beauté. Mais tout espoir n’est pas perdu. Si Astrid l’a trompé une fois, elle peut le refaire, non ? « J’croyais que c’était qu’un con avec une petite bite fatigable ? » « Il a ses défauts mais il a aussi plein de qualités. Et puis le sexe ça ne fait pas tout » lui rétorque-t-elle en haussant une épaule, le prenant de haut. Et s’il y a bien une chose que Nyle ne supporte pas, c’est bien qu’on le toise de cette manière hautaine. Être née deux ans avant lui et fréquenter la faculté contrairement à lui ne lui confère aucun droit. Surtout pas celui de le traiter comme un moins que rien ! Puis des qualités, il en a tout un tas aussi, merde alors ! « Pourquoi tu fais ta pimbêche comme ça ? » « Excuse-moi ? » s’offusque la blonde en piquant un fard. « Je ne sais même pas pourquoi j’ai pris la peine de… »
Mais il n’entendra jamais la fin de sa phrase. Ce que Niallán entend – ce que tous les témoins infortunés de la scène vont entendre – c’est un crissement de pneus strident, suivi par la rencontre violente d’un corps contre la taule. Quelque chose tombe dans son estomac, son cœur manque un battement, sa respiration se bloque et ses cheveux se hérissent sur sa nuque. Il se tourne d’un bloc vers la source de l’inquiétant bruit. Il lui faut une seconde pour le faire, mais il a l’impression qu’elle s’étire sur une éternité. Tout a l’air de tourner au râlent, à commencer par lui. Comme si ses jambes viennent d’avoir été coulées dans du ciment à prise rapide. Niallán se sent gauche, alourdi. Il voit des gens commencer à courir autour de l’intersection où trône un camion, au beau milieu de l’intersection. Le jeune homme pense : qu’est-ce qu’il fiche là lui ? Les camions ne peuvent pas passer par le centre ville, c’est interdit… Puis, toujours au ralenti, il pense encore : c’est dangereux, ce con va provoquer un accident. Mais une part de lui sait fort bien que l’accident s’est déjà produit en réalité.
Une femme se met à hurler quelque part devant. C’est ce hurlement qui l’arrache à sa léthargie. Dans son dos, il réalise qu’Astrid est en train de parler. Pas à lui. Elle répète simplement en boucle : oh mon Dieu, oh mon Dieu, oh mon Dieu. Elle prononce les mots tellement vite qu’on dirait qu’ils n’en forment qu’un. Mais Nyle se désintéresse très vite d’elle, n’ayant d’yeux que pour la zone qui fourmille de monde et depuis laquelle s’élève des éclats de voix et ce cri déchirant.
Il commence par marcher, incapacité par les espèces de chaussures en ciment qui lui sont magiquement apparus. Son cœur cogne fort dans sa poitrine. Presque assez pour couvrir les hurlements de la femme. Il sait qu’il ne devrait pas aller voir, qu’à la place, il devrait chercher sa sœur parmi les badauds, mais il veut voir. C’est plus fort que lui. Sa sœur va vouloir voir aussi, va vouloir se rendre utile. Il ne faudrait pas qu’elle voit ça non plus, elle est trop sensible, mais elle ne pourra pas s’empêcher d’aider. Elle veut toujours aider tout le monde. Ca l’agace parce qu’à côté, il a toujours l’air d’un enfoiré complètement égoïste. Mais ça va changer. Il va peut-être aider aujourd’hui. Oui, il va aider les blessés, s’il y en a ! C’est promis. Niallán  se dit que ce n’est vraiment pas de chance que ça tombe aujourd’hui, alors qu’ils allaient fêter son anniversaire… En même temps, il s’empresse de prévenir ce Dieu auquel Astrid parlait il y a un instant que ce n’est pas si grave. Il veut bien que tous ses repas d’anniversaires soient gâchés jusqu’à la fin de ses jours si sa sœur va bien… Il veut bien sacrifier ses Noël aussi, tant que Maureen se porte bien. Elle va être un peu traumatisée par l’accident, c’est sur, mais avec le temps elle oubliera et tout ira bien… Tout va bien aller. Il continue de marchander ainsi, sans vraiment en avoir conscience, durant tout le trajet qui le sépare encore du lieu du drame.  
Mais alors qu’il n’est plus qu’à une dizaine de mètres de l’intersection, il réalise que ça ne servira à rien. Entre deux silhouettes immobilisées près du passage à niveau, il aperçoit le tissu fleuri de la robe que portait sa sœur aujourd’hui. Il la trouve jolie dans cette robe. C’est pour ça qu’elle la porte aujourd’hui… Pour lui faire plaisir.
Le poids sur ses jambes disparaît enfin et il se met enfin à courir, bousculant sans ménagement les curieux qui commencent à s’agglutiner. Il n’a pas conscience de se mettre à crier, plus fort encore que la passante sous le choc qui a vu sa sœur être projetée sur le goudron brûlant qui lui a arraché la moitié du visage…

**

Il renifle discrètement et frotte ses mains gantées l’une contre l’autre, avant de jeter un regard circulaire pour s’assurer que personne ne le voit. Lorsque s’est fait, il prend un peu de recule pour revoir son itinéraire et se lance enfin à l’assaut du vieux bâtiment. Les premiers mètres qu’il escalade à la sauvage sont un peu compliqués mais, depuis le temps qu’il s’adonne à l’exercice, Niallán maitrise les gestes nécessaires. Il ne lui fait qu’une petite quinzaine de secondes pour rattraper l’escalier de secours et s’y hisser avec souplesse. Le reste de la montée est plus aisé, même s’il doit faire attention à se montrer le plus discret possible pour ne pas s’attirer l’attention des habitants. Une fois le quatrième étage atteint, il ne lui faut qu’une poignée de secondes supplémentaires pour atteindre la fenêtre guillotine ouverte et s’assurer que la voie est libre. Sans un bruit, il se glisse à l’intérieur de l’appartement plongé dans l’obscurité, atterrissant dans une chambre à coucher déserte. Une fois à l’intérieur, il s’immobilise et guette le moindre bruit, restant à proximité de sa sortie au cas où il devrait fuir. Mais rien. Il n’a repéré aucun mouvement dans la journée et le courrier a commencé à s’entasser dans la boite. A priori donc : la voie est libre. Il va pouvoir dormir au chaud, prendre une douche et peut-être manger quelque chose. Niall ne sait pas encore s’il va se remplir les poches. La chambre à coucher dans laquelle il vient d’atterrir ne se compose que d’un vieux matelas aux draps chiffonnés et d’une commode certainement plus vieille que lui, sur laquelle repose une lampe de chevet, quelques magazines et des bijoux sans valeur.
Satisfait par le silence qui règne, le cambrioleur se remet en branle doucement et ouvre la porte de la chambre pour visiter le reste du logement. Même si l’endroit est désert, il ne veut pas que les voisins du dessous soit alertés par le bruit de ses pas et préfère jouer la carte de la prudence. Il atterrit dans un petit couloir donnant sur deux portes et un salon. Mais ce n’est pas ce qui attire son attention. Ce qui l’alerte, c’est l’odeur désagréable qui règne dans l’appartement. Une odeur de pisse, de renfermé, de crasse et un relent de moisissure… Il tire sur son écharpe pour la placer devant son nez, grimaçant. Quelque part dans son crâne, une voie lui ordonne de décamper tout de suite. Mais il a toujours été curieux, alors il n’en fait rien. A la place, il s’enfonce un peu plus dans les entrailles de l’appartement.
Le salon est vaguement éclairé par un néon qu’il peut entendre bourdonner de plus en plus fort à mesure qu’il s’avance et, dès que Niallán arrive à l’embrasure de la pièce, il repère l’origine de l’odeur. Un des pieds est nu, l’autre arbore encore un vieux chausson élimé rose. Ca le ramène des années en arrière, dans sa banlieue natale. Ca le ramène à ce jour affreux où Maureen a été renversée par ca foutu camion qui n’avait rien à faire ici. Elle aussi ne portait plus qu’une de ses chaussures. Il ne veut pas voir le reste du corps. Il faut qu’il dégage. Il va se sentir mal et il ne peut pas se permettre de vomir tripe et boyaux dans un appartement qu’il s’apprêtait à cambrioler.
Mais alors qu’il se retourne, il se retrouve face à un mioche qui lui arrive à peine aux genoux. Il porte un teeshirt de Nirvana trop grand pour lui et une couche pleine de pisse qui pend lamentablement entre ses jambes menues et crasseuses. Le gamin le fixe sans un mot, une peluche étroitement serrée contre lui. Niall retient son souffle, ne sachant pas comment réagir, se sentant totalement démuni face au regard que le petit porte sur lui. Il n’arrive plus à réfléchir et c’est son vis-à-vis qui réagit finalement le premier, passant à côté de lui pour rejoindre le salon où se trouve le corps à moitié déchaussé. Le jeune homme réagit enfin et essaye de le rattraper pour qu’il n’en fasse rien et ne voit pas ce qui se trouve là. Mais il a mit trop de temps à se bouger et le gamin est déjà pratiquement rendu auprès du corps. De toute façon, quelque chose lui dit que c’est loin d’être une découverte pour lui… Depuis combien de temps est-il coincé ici, avec ce corps pour seule compagnie ?
Prenant son courage à deux mains, Niallán  se décide à le rejoindre. Il jette un œil sur la femme étendue sur le sol, entre le salon et la cuisine. Elle porte un short délavé et un débardeur poisseux de sang qui a été déchiré et laisse entrevoir un de ses seins. Ses cheveux bruns dissimule une partie de son visage, lui aussi couvert de sang. Niall déglutit et continue de s’avancer, préférant se concentrer sur le môme qui s’est accroupit à côté de la silhouette inanimée. Sa couche détrempée frotte sur la moquette parsemée de tâches de sang séché et d’autres, non identifiable. En tout cas, la flaque sous le corps de la victime est sans aucun doute de l’urine. Mais dans l’état où elle se trouve, personne ne pourrait la blâmer de s’être oubliée…
« Hey petit… » lance-t-il soudain, ne supportant plus le silence qui règne. « T’es tout seul ici ? Qu’est-ce qui s’est passé ? » Le môme relève ses yeux tristes sur lui et, alors que Niell en vient à se demander s’il sait seulement parler, il finit par lui répondre. « Georgie  a fait du mal à maman. Il a dit des vilains mots et puis il lui a fait mal. Maman m’a dit de me cacher dans la chambre. » « T’as bien fait. » « Maman elle fait tout le temps dodo maintenant. » Niallán s’est encore rapproché, malgré le dégoût que lui inspire la scène et cette envie pressante de fuir. Il essaie de se convaincre que ce qui se passe ici n’est pas son problème, mais ce n’est pas aussi évident qu’il l’aurait pensé… « Ca fait combien de temps ? » Le gamin le regarde un long moment avant de finalement hausser les épaules. Il ne sait pas. « Maman elle dort trop et elle a pas fait à manger. » Le jeune homme ne voit pas franchement quoi répondre à ça. A la place, il s’accroupit à son tour, de l’autre côté du corps inanimé, son regard azuré passant de celui-ci au gamin qui surveille le moindre de ses faits et gestes. Il étend lentement la main pour attraper le pan de tissu déchiré du haut de la mère, afin de  dissimuler sa poitrine dessous, se sentant un peu trop voyeur à son goût. C’est à ce moment seulement qu’il remarque que son thorax se soulève et s’abaisse lentement mais surement. Elle respire. « Putain… » « T’as dis un vilain mot. » « Ouais, je sais… » murmure-t-il, sous le choc. Il sait qu’il a une décision importante à prendre à présent… Une décision qui pourrait avoir un impact sur son existence toute entière et sur la manière dont il se perçoit lui-même. Doit-il repartir comme il est venu et tenter d’oublier toute cette histoire, ou prendre le risque d’aider cette femme qu’il ne connaît pas et son gamin négligé ?
Il lui suffit de croiser à nouveau le regard du môme pour savoir ce qu’il doit faire. Ce qu’au fond, il a su qu’il ferait dès qu’il lui est tombé dessus. « Vous avez un téléphone ? » soupire Niallán.  


...avec plus de détails


Définition de l'enfer et du paradis pour le personnage

Il craint que ses parents disparaissent avant qu'il ait pu trouver la force de les revoir. En même temps, les croiser le terrifie plus que n'importe quoi et malheureusement, plus Nyle retarde cet instant, plus il lui parait insurmontable... Il souhaiterait obtenir leur pardon pour la mort de sa soeur mais n'est pas certain de savoir ce qu'il en fera si jamais il venait à l'obtenir. Il ne sait pas s'il sera encore véritablement lui-même sans cette culpabilité qui lui colle à la peau depuis près de dix ans et derrière laquelle il se réfugie. Et puis il y a toujours un risque, en se confrontant à eux, qu'ils lui avouent effectivement le tenir pour seul responsable de la mort de leur fille...
Pour résumer : Niallán tourne en rond et stagne lamentablement, tiraillé entre la peur d'affronter ses démons et celle d'en être débarrassé.

En attendant, il se contente de savourer (mais jamais trop, là encore, par culpabilité) les petits plaisirs simples de la vie : un levé de soleil, le chant des oiseaux, la chaleur dégagée par un bon feu de cheminé, etc.
Son plus grand plaisir est de gratter les cordes d'une guitare et de pousser la chansonnette. Mais il ne s'y adonne que très rarement.  
   
Point faible et point fort du personnage

Pour parvenir à cerner les forces et les faiblesses de Niall, il faudrait que vous parveniez à demeurer assez longtemps à ses côtés, et ça n'est pas donné à tout le monde... En fait, les personnes qui ont pu l'approcher et peuvent se vanter de l'avoir un tant soit peu connu se comptent sur les doigts d'une seule main. Et dès qu'il l'a réalisé, le jeune homme a fait ce qu'il fait de mieux depuis dix ans : il a pris la fuite.  
Sous son apparence d'homme bourru, méfiant (pour ne pas dire paranoïaque), colérique et capable de vous éclater sa bouteille sur le crâne, se cache un garçon fragile et terrifié par le monde entier. Le sujet de la famille n'est pas à aborder avec lui et il le fait généralement très rapidement savoir.
Il s'est fait à son mode de vie et se plait à crier sur tous les toits qu'il n'a aucune attache et que, bien entendu, ça lui convient parfaitement. C'est évidemment faux. Sauf qu'il ne sait pas comment s'y prendre pour accorder sa confiance et s'attacher aux autres. Sa soeur, qui a également tenu pour lui le rôle de meilleure amie est décédée et il craint de voir le schéma se reproduire.
La plus grande honte du personnage

Niall se sent responsable du décès brutal de sa soeur ainée, renversée par une voiture alors qu'elle traversait. Ca le ronge depuis près de dix ans maintenant et le temps n'a en aucune façon atténuer son sentiment de culpabilité. Ses parents tentent de le raisonner, de lui faire réaliser qu'il n'y a rien qu'il aurait pu faire de plus pour elle, qu'il s'agit simplement d'un terrible accident, mais c'est plus fort que lui. Leurs mots arrivent de toute façon trop tard puisque le jour de l'accident, c'est du reproche qu'il a lu dans le regard de sa mère et les premiers mots de son père ont été : "Où est-ce que tu étais quand c'est arrivé ?". Niallán estime avoir trahi sa soeur et ne pourra sans doute jamais se le pardonner ou oser à nouveau soutenir le regard de ses géniteurs.
Casier judiciaire

Il s'est fait pincer pour : ivresse publique et manifeste ; outrage à agent ; violence manifeste ; vol avec effraction. Son père est chaque fois intervenu pour payer sa caution et lui fournir le meilleur avocat possible.  
Il y a quatre ans, alors qu'il pénétrait dans un appartement dans l'intention de le cambrioler, il s'est retrouvé nez à nez avec un môme de quatre ans, livré à lui-même depuis que le partenaire de sa mère lui avait fracturé le crâne, la laissant pour morte. Il lui a sauvé la vie (et certainement celle du môme aussi) en prévenant les autorités à temps. Depuis, l'inspecteur chargé de l'enquête l'utilise comme indic et lui pardonne ses petits écarts de conduite, dans la mesure du possible.
 


Dernière édition par Niallán A. Colley le Sam 16 Mai - 11:07, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: underneath the bridge (terminé)   Dim 10 Mai - 15:06

Dis-nous tout !



Vous cha - 25 ans
Où avez-vous connu le forum ? ça fait un long moment que je le croise (après 6 ans d'existence, logique  :big: )
Connexion 5/7
Code du règlement Ok par Erika
Exemple de RP
Spoiler:
 
Célébrité sur l'avatar
Code:
 Garrett Hedlund ▬[i] (Niallán A. Colley)[/i]
Multicompte(s) nope
Un dernier truc à dire ? sur le MP d'accueil, au lieu de lire "de vous compter parmi ses ouailles" j'ai lu "ses couilles" ; ça en dit long sur ma personnalité, sachez-le  innocent  


Dernière édition par Niallán A. Colley le Dim 10 Mai - 15:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: underneath the bridge (terminé)   Dim 10 Mai - 15:10

Bienvenue par ici !
Amuses toi bien avec ce personnage et épates nous. Wink
Revenir en haut Aller en bas


avatar


MESSAGES : 391
POINTS : 297
AVATAR : Dakota Fanning.
CRÉDIT(S) : Carter
PROFESSION : Etudiante


Feuille de personnage
ÂGE DU PERSONNAGE: 18 ans
CASIER JUDICIAIRE:
RANG DE CRIMINALITÉ: BLANCHE COLOMBE
MessageSujet: Re: underneath the bridge (terminé)   Dim 10 Mai - 15:28

Hey ! Welcome Very Happy Au plaisir de te lire et bon courage pour la suite de ta fiche !



Sacha R. Highman.
5 AM turn the radio up. Where's the rock and roll ?
©️Pink - raise your glass
♦ by dream's
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: underneath the bridge (terminé)   Dim 10 Mai - 16:11

Merci vous deux :cabaret:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: underneath the bridge (terminé)   Dim 10 Mai - 16:21

Mouahaha! Tu peux être sa couille si tu veux mdr

Bienvenue en tout cas, n'oublie pas de mettre "en cours" ou "terminée" dans le titre comme ça on ne te loupera pas! =P

Bonne rédaction et si tu as la moindre question, le staff est là!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: underneath the bridge (terminé)   Dim 10 Mai - 16:23

J'étais pas certaine pour le "en cours" mais j'aurai pas oublié le "terminé". Je vais aller préciser ça alors.
Merci :étoile:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: underneath the bridge (terminé)   Dim 10 Mai - 16:26

Merci *attrape une étoile*
Revenir en haut Aller en bas
Admin - I don't cross the line
I put myself on it.

avatar


MESSAGES : 5590
POINTS : 3068
AVATAR : Stana Katic
CRÉDIT(S) : Me (Avatar) - Tumblr (Gifs)
PROFESSION : Flic à la Criminelle


Feuille de personnage
ÂGE DU PERSONNAGE: 32 ans
CASIER JUDICIAIRE:
RANG DE CRIMINALITÉ: BLANCHE COLOMBE
MessageSujet: Re: underneath the bridge (terminé)   Dim 10 Mai - 16:39

Bienvenue sur le forum ! Smile
Bon courage pour la rédaction de ta fiche et comme l'a dit Harleen, n'hésite pas à nous solliciter si besoin !



- Rooting For You -
Even though your words hurt the most, I still wanna hear them, every day. You say let it go but I can't let it go. For I'm so scared of losing you and I don't know what I can do about it. So tell me how long, love, before you go and leave me here on my own. I know that I don't wanna know who I am without you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ny-thedarkside.com/t8145-erika-stojanovic-once-upon-a-crime-terminee http://www.ny-thedarkside.com/t8147-erika-stojanovic-draw-your-swords http://www.ny-thedarkside.com/t8148-erika-stojanovic-a-murder-is-forever#710677 http://www.ny-thedarkside.com/t8439-erika-stojanovic-under-the-gun-uc#722482 En ligne
Invité
Invité




MessageSujet: Re: underneath the bridge (terminé)   Dim 10 Mai - 16:43

Merci ! :crétin:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: underneath the bridge (terminé)   Dim 10 Mai - 17:12

Bienvenuuuuuuuuue ici :étoile:
Bon courage pour ta fifiche Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: underneath the bridge (terminé)   Dim 10 Mai - 17:16

Tu te préparais un smoothie fraise nocturne et ça a mal tourné dans ta signature, hein oui c'est ça ? :brille:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: underneath the bridge (terminé)   Dim 10 Mai - 17:26

Non, non, je t'assure. :biais:
Revenir en haut Aller en bas


avatar


MESSAGES : 2281
POINTS : 760
AVATAR : Robert Downey Jr
CRÉDIT(S) : <Chouu'>
TAG LINE : On n'est jamais mieux servi que par soit même
PROFESSION : Avocat


Feuille de personnage
ÂGE DU PERSONNAGE: 37
CASIER JUDICIAIRE:
RANG DE CRIMINALITÉ: BLANCHE COLOMBE
MessageSujet: Re: underneath the bridge (terminé)   Dim 10 Mai - 21:54

Bienvenue ici Very Happy


♦️ ♦️ ♦️ ♦️ ♦️

« Un enfant n'a jamais les parents dont il rêve. Seuls les enfants sans parents ont des parents de rêve. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ny-thedarkside.com/t8233-termine-august-sacha-lockhart http://www.ny-thedarkside.com/t8234-august-sacha-lockhart-il-y-a-dans-relation-l-idee-que-tout-est-relatif#714981 http://clo-usb.tumblr.com/
Invité
Invité




MessageSujet: Re: underneath the bridge (terminé)   Dim 10 Mai - 22:01

Merci :tourne:
Revenir en haut Aller en bas
В тихом омуте черти водятся


avatar


MESSAGES : 1115
POINTS : 946
AVATAR : Charlie Hunnam
CRÉDIT(S) : Fatal†Error (ava) / Tumblr (sign)
TAG LINE : "C'est l'histoire d'un hamster, et à la fin...il meurt."
PROFESSION : Gérant du Fight Club


Feuille de personnage
ÂGE DU PERSONNAGE: 37 ans
CASIER JUDICIAIRE:
RANG DE CRIMINALITÉ: CRIMINEL
MessageSujet: Re: underneath the bridge (terminé)   Dim 10 Mai - 22:38

Bienvenue dans le coin petite couille ouaille
Amuse toi bien! Very Happy


TAKEN AWAY TO THE DARK SIDE ✽
I have learned that if you are down, stay down. Don’t get back on your fucking feet until you are prepared to stand. Don’t get up until you have learned why you fell. Nine times out of ten, it is because you gave someone your power. You forgot about yourself. ∞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ny-thedarkside.com/t8202-terminee-igor-d-zolnerowyk http://www.ny-thedarkside.com/t8208-igor-demyan-zolnerowyk-twisted-mind-in-frozen-wolrd
Invité
Invité




MessageSujet: Re: underneath the bridge (terminé)   Lun 11 Mai - 18:00

C'toi ouaiiiis fight merci !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: underneath the bridge (terminé)   Lun 11 Mai - 19:03

T'as déjà rencontré des trolls sous les ponts ?

Bienvenue sur le forum et bonne continuation pour ta fiche :eyes: pom
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: underneath the bridge (terminé)   Mar 12 Mai - 17:54

Des trolls, des gnomes, des flamants rose... J'ai tout vu O_O J'te raconterai un jour, à l'occasion.

Merci à toi :étoile:
Revenir en haut Aller en bas


avatar


MESSAGES : 58
POINTS : 46
AVATAR : Idris Elba
CRÉDIT(S) : Avatar ♦ yumiita - Signature ♦ Northern lights
PROFESSION : Us marshall


Feuille de personnage
ÂGE DU PERSONNAGE: 43 ans
CASIER JUDICIAIRE:
RANG DE CRIMINALITÉ: MALFRAT
MessageSujet: Re: underneath the bridge (terminé)   Mar 12 Mai - 22:12

Garrett :bave: :bave: Ouais ok, c'est pas très très viril avec Wesley, mais on s'en fiche, pas vrai ? What a Face

Bienvenue !


bullet the blue sky
in the howling wind comes a stinging rain, see it driving nails, into the souls on the tree of pain, from the firefly, a red orange glow, see the face of fear, running scared in the valley below
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: underneath the bridge (terminé)   Mar 12 Mai - 23:57

Hâte d'entendre les histoires, surtout celle avec les flamants roses !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: underneath the bridge (terminé)   Sam 16 Mai - 11:09

J'ai du passer cette sombre histoire sous silence. J'aurai dû tuer tous ceux qui la lisait O_O

Ma fiche est terminé médamzéméssieuh
Revenir en haut Aller en bas
Admin - I don't cross the line
I put myself on it.

avatar


MESSAGES : 5590
POINTS : 3068
AVATAR : Stana Katic
CRÉDIT(S) : Me (Avatar) - Tumblr (Gifs)
PROFESSION : Flic à la Criminelle


Feuille de personnage
ÂGE DU PERSONNAGE: 32 ans
CASIER JUDICIAIRE:
RANG DE CRIMINALITÉ: BLANCHE COLOMBE
MessageSujet: Re: underneath the bridge (terminé)   Sam 16 Mai - 17:42


Bravo !

Tu es une future victime de la Fatalité !

Très jolie fiche, très agréable à lire Smile On en apprend pas nécessairement beaucoup sur lui dans son histoire mais le reste de la fiche la complète.

En tant que nouvelle victime potentielle, tu peux maintenant faire ta fiche de liens, de sujets, recenser ton métier, comprendre le système de points, voter pour le forum, lire les frappes pour te mettre dans le bain, et te rendre sur cette page où d'autres liens pourront t'être utiles. N'oublie pas de remplir ton casier judiciaire dans ton profil.

Bon jeu parmi nous et n'oublie pas : Personne n'est maître de son destin !  

Fatalité



- Rooting For You -
Even though your words hurt the most, I still wanna hear them, every day. You say let it go but I can't let it go. For I'm so scared of losing you and I don't know what I can do about it. So tell me how long, love, before you go and leave me here on my own. I know that I don't wanna know who I am without you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ny-thedarkside.com/t8145-erika-stojanovic-once-upon-a-crime-terminee http://www.ny-thedarkside.com/t8147-erika-stojanovic-draw-your-swords http://www.ny-thedarkside.com/t8148-erika-stojanovic-a-murder-is-forever#710677 http://www.ny-thedarkside.com/t8439-erika-stojanovic-under-the-gun-uc#722482 En ligne
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: underneath the bridge (terminé)   

Revenir en haut Aller en bas
 

underneath the bridge (terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New York - The Dark Side :: Archives présentations-