Partagez | 
 

 I'm insane. (givan) [TERMINÉE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




MessageSujet: I'm insane. (givan) [TERMINÉE]   Mer 5 Aoû - 22:12

Carte d'identité



(c) Omegaea

Nom Twomblosky.
Prénom(s) Givan, Rider.
Surnom(s) Rider, personne ne l'appelle comme ça sauf en surnom.
Âge 23 ans.
Nationalité Italien.
Groupe Touristes & étrangers.
Statut et activité dans la vie Serveur dans un bar de Little Italy, ce qu'il fait qu'il n'utilise pas vraiment son intelligence pour.
Orientation sexuelle Bisexuel.


Il était une fois...


Une chanson pour commencer cette présentation

L'utilisation d'un lecteur exportable n'est pas obligatoire, vous pouvez aussi nous citer le nom de l'artiste et celui de la chanson qui, selon vous, conviendrait bien à votre personnage.

Histoire

Pas de minimum de mots requis. Cependant, plus de détails pourront être demandés si jamais certains venaient à manquer. Par exemple, son histoire doit indiquer tous les évènements marquants de sa vie, son parcours, ses principales relations et autres information croustillantes que vous souhaiteriez faire partager. Bonne rédaction.

« Non Givan, j'irais pas lui demander son numéro pour toi. » « Allez s'te plaît, j'te promet je fais tout ce que tu veux après, même ranger ta chambre, te foutre la paix. Te faire des bébés... J'peux te faire des bébés ? » Le jeune homme regardait son frère très sérieusement, souriant en voyant son regard légèrement choqué quand il hochait négativement la tête. Georges savait que son frère avait toujours été comme ça, il était comme ça depuis cinq ans déjà, quand les médecins l'avait mit sous traitement pour contenir son hyperactivité. Depuis, il essayait absolument toujours de se faire remarquer, que ce soit en cours ou même chez eux, alors qu'il était très différent normalement. Se faisant tirer en cours de littérature par son frère, Givan avait finit par accepter le fait qu'il doive entrer dans le lycée avant d'aller s'asseoir à sa place. Il se tournait presque toutes les deux secondes vers son frère pour lui parler, ignorant le prof quand il lui parlait. « Monsieur Twomblosky, vous êtes enchaîné à votre frère pour vous tourner  autant ou vous le faites réellement exprès ? » « En fait j'me demande comment je fais pour être aussi beau, parce que vous voyez c'est mon frère jumeau alors il me ressemble et tout... » Georges avait soupiré à ces mots, regardant son frère d'un air comme pour dire qu'il ne le connaissait pas quand une autre fille se chargea de répondre à sa place. « Entre nous, si je devais choisir entre Georges et toi, y'a pas photo, tu lui ressemble absolument pas. Lui, il est beau. » « Certes mais t'auras jamais à choisir entre Givan et moi parce que tu me plais pas. Et parce que lui il est gay. » Givan s'était tourné vers son frère en lui faisant signe de se taire, c'était presque tout les jours comme ça lorsqu'ils étaient en cours. Givan lançait des piques au prof, un élève lui répondait et Georges se chargeait de protéger bêtement son frère. Mais à force, c'était devenu habituel.

Chez eux, c'était une toute autre histoire. Givan n'ouvrait presque jamais la bouche si ce n'était pour demander l'heure, ou alors pour parler à son frère lorsqu'il le rejoignait dans sa chambre. Devant ses parents, c'était différent. Givan essayait toujours de montrer à ses parents qu'il allait bien et ce même quand ce n'était pas le cas. Tout comme le soir de cette journée-là, lorsqu'ils mangeaient. « Givan. T'as encore des heures de retenues pour avoir parlé en plein cours à plusieurs reprises. » Givan n'avait pas répondu immédiatement à son père qui avait finit par taper assez brusquement sur la table. « Réaction ? Explique moi ! Pourquoi tu nous parle jamais ? » Le jeune garçon continuait simplement de regarder son assiette sans manger ni même répondre, il savait pourquoi il ne voulait pas leur parler, tout comme son frère le savait, mais il ne voulait absolument rien dire. « Givan ! Réponds quand je te parle. » « J'ai pas envie de te parler de ça papa. C'est bon ? » Georges regardait Givan, étant assit à côté de lui, et finit par prendre sa main doucement en dessous de la table pour le calmer, lui serrant dans la sienne. « Mais pourquoi tu refuse de nous parler ? » « Parce que vous refusez de m'écouter. » Lâchant la main de son frère, Givan finissait par se lever, allant vers les escaliers pour espérer pouvoir monter à l'étage. Son père se levait finalement aussi, le prenant par le poignet pour le retenir. « Tu crois partir où comme ça ? » « Dans ma chambre. Pourquoi tu vas encore m'en coller une parce que j'te parle pas ? Parce que je te ramène pas de « copine » à la maison comme Georgie ? Si un jour j'te ramène quelqu'un sache déjà que ça sera un mec et...- » Il s'était coupé immédiatement à la gifle que lui avait mise son père, le regardant de travers avant d'enlever son poignet de son emprise et de monter immédiatement se mettre dans la chambre de son frère, s'asseyant contre son lit en attendant qu'il vienne également. « Hey, ça va aller d'accord ? Je suis là moi. » Givan le regardait, lui tendant les bras quand son frère finit par s'approcher de lui, le prenant contre lui avant de le serrer dans ses bras. « Je t'aime Georgie. » « J'aime pas ce surnom. » « Je sais, mais t'aimes pas ton prénom non plus, alors je t'appelle comment ? » « Appelle moi John. Mais pourquoi, je sais pas. »

« T'es sûr que c'est une bonne idée de les suivre ? » « Georgie, c'est nos amis depuis la primaire, tu crois que je vais les abandonner ? » Un soupir sortait de la bouche du jeune homme. Non, bien sûr que non, Givan ne les abandonnerait pas et Georges le savait. Il savait la fidélité que son frère jumeau avait pour ses amis, en particulier pour Maxime et Killian. Et il savait qu'avec les problèmes que leur groupe avait, c'était probablement la seule façon de faire, d'arranger tout leur soucis. « Tu sais Givan, des fois je me demande si t'es pas amoureux de Killian pour faire tout ce qu'il te demande. » « Je suis pas amoureux de lui, seulement attiré déjà, et c'est pas que son problème, ça, on a fait une connerie faut qu'on la répare. » Une guerre de clans d'adolescent, ce n'était pas la première fois que ça arrivait en Calabre. Mais entre le clan de Killian et celui-ci, c'était bien la première fois et Givan espérait que ce soit la dernière. Entrant dans le bâtiment désaffecté où devait avoir lieu de rendez-vous, Givan prit ses précautions en sortant son couteau suisse de sa poche et en l'enclenchant. Cependant, rien ne tournait correctement et pour se sortir d'une situation assez délicate, pour pouvoir respirer, il fut obligé de poignarder le jeune homme qui le tenait à trois reprises au niveau du ventre, ce qui finit par le tuer sur le coup. Il baissait le regard vers ses mains en sang, entendant la voix de Killian. « Givan ! Qu'est-ce que t'as fais ? » « J'ai pas eu le choix, crois moi, il était en train de m'étrangler ce con. »

Enfermé dans une pièce assez sombre tout les quatre, Givan était assit contre un mur à essayer de respirer plus doucement, courir pour fuir des personnes voulant se venger c'était assez rare qu'il le fasse. Posant une main sur sa bouche en voyant la poignée se baisser et en entendant des coups contre la porte, Givan finit par poser son regard sur son frère qui lui faisait signe de rester calme avant d'entendre une voix. « On sait que vous êtes là, si vous nous livrez pas celui qui a tué Lenny on tuera le premier de vous qu'on voit. » Killian ouvrait assez doucement le verrou de la seconde porte de la salle, faisant signe à Georges et Maxime de venir. Quand Givan se levait, le jeune homme hochait négativement la tête. « C'est de ta faute, maintenant assume. » Il se remit contre le mur, debout cette fois-ci alors qu'il mit ses mains sur son visage, essayant de cacher un minimum la peur qu'il avait, il se sentait juste seul, trahi, totalement. Quand ils sortirent, la porte en face de lui finit par être défoncée. Il regardait le jeune homme métis en face de lui qui s'approchait de lui, regardant ses mains avant de mettre une des siennes sous son visage. « Ils t'ont abandonné, hein ? Je pense que la honte et le sentiment de solitude sont déjà assez fort pour te faire regretter ton acte. Arrête de pleurer, pauvre gosse, je comprends pas ce que tu fais dans une sorte de gang d'ados pré-pubères si mentalement t'as encore six ans. » En sentant le canon contre sa tête, Givan finit par fermer les yeux en chuchotant qu'il était désolé, avant d'entendre un coup de feu et la voix de Killian demander à Maxime de s'arrêter.

Ouvrant grand les yeux, il poussait le bras du garçon en face de lui avant de sortir par la même sortie que ses amis, courant vers Killian et Georges en voyant le sang au sol. Il secouait la tête avant de se baisser vers son frère qui était blessé. « Dégage Givan. Allez, relève toi Georges, on y va. » Givan regardait son frère, blessé au niveau de la jambe, quand il se relevait quand deux autres coups de feu l'atteignaient dans le dos. Killian le lâchait alors, son corps devenant trop lourd avant de partir en courant. S'approchant doucement de lui, Givan tournait doucement son frère en le prenant dans ses bras. Il posait une de ses mains sur sa joue, essayant de retenir ses larmes de couler. « Georgie.. Ouvre tes yeux s'il te plaît. » Le garçon métissé l'avait suivit de loin, s'approchant de lui lorsqu'il vit la flaque de sang sous le corps du jeune homme, croisant les bras en restant proche de lui. « Tu as tué l'un des miens, j'ai tué l'un des tiens... Givan, c'est ça ? T'as reçu une triple punition pour ce que t'as fais, ne me donne pas une raison pour t'en donner une quatrième. Oh et évite de pleurer, c'est pathétique. » « C'est mon frère. »

Assit sur les marches devant chez lui, Givan regardait le ciel en pensant encore à ce qu'il s'était passé. Le lendemain, il n'avait qu'une chose à faire : aller à l'enterrement de son frère jumeau. Il avait mal au cœur de devoir faire ça, il avait espéré que ça n'arrive pas avant leur vingt ans, avant qu'ils puissent fuir l'Italie. Et pourtant. Killian avait avoué un crime qu'il n'avait pas commit, il avait dit avoir tué Lenny par pure défendre, il avait dit également que celui-ci avait tué Georges, ce qui était totalement faux. Depuis, Givan n'était pas une seule fois allé voir Killian dans la prison où il se trouvait, à dix-huit ans seulement. Il avait espéré ne jamais avoir à les revoir, tous, excepté celui qui avait attiré son attention plus que les autres. Et ce fut le seul qu'il revu ce soir-là. « La lune te rappelle des souvenirs avec la personne que t'as perdu, à toi aussi ? » En tournant le regard, Givan aperçut alors ce jeune homme, le garçon métis qu'il avait vu ces quelques jours avant. « Elle me rappelle mon frère. Il était toujours aussi... Illuminé. Il souriait tout le temps, il essayait toujours de me faire plaisir, de faire plaisir à tout le monde. Et c'était le genre de personne à toujours faire rire tout le monde, juste pour les voir heureux. Même quand il était pas heureux, il se débrouillait pour faire sourire les personnes autour de lui. J'arrive pas à croire qu'il soit mort. » « Lenny était pareil.. » Givan se décalait sur les marches lorsqu'il s'approchait, le laissant s'asseoir à ses côtés. « Je m'appelle Dylan. Et je sais ton nom, Givan. C'est pas pathétique de pleurer, en réalité... C'est juste blessant de voir les autres pleurer, mais si ça te fait du bien tu peux. » Baissant la tête, le jeune Twomblosky mit ses mains sur son visage avant de le sentir le prendre dans ses bras, il ne le connaissait pas, ce Dylan, mais déjà il savait qu'il allait avoir une grande importance dans sa vie.

« Bon, Dylan. Je suis sérieux, j'ai besoin de te parler. Alors tu vas arrêter tes conneries une minute, tu vas décrocher ce téléphone ou je vais te tuer. Je suis tellement énervé que je peux pas te dire comment je vais te tuer, mais je vais le faire, j'vais te tuer. Alors décroche. » Raccrochant son téléphone avant de le jeter sur son lit, Givan se rasseyait sur son fauteuil avant de soupirer. Il avait dix-neuf ans, ça faisait maintenant deux ans que son frère était décédé et maintenant deux ans qu'il passait toutes ses journées avec Dylan. Toutes, sans exception. Sauf ce jour-là, peut-être. Il était onze heures, c'était le matin, il était réveillé depuis deux heures et il avait laissé déjà 67 messages vocaux à Dylan pour lui demander où il était, pourquoi il n'ouvrait pas la porte de chez lui, pourquoi il ne répondait pas. Quand son téléphone se mit à sonner. Givan sautait dessus immédiatement, y répondant automatiquement sans savoir que cet appel allait le briser totalement. « Bonjour, je vous appelle étant donné que vous êtes la dernière personne ayant été contacté par Dylan Xompero, il est actuellement à l'hôpital. Il a fait un accident de voiture la nuit dernière et il ne s'est toujours pas réveillé. »

Comme tout les jours, Givan était allé à l'hôpital s'asseoir au chevet de Dylan. Il n'avait encore pas dormit de la nuit et s'était endormi sur le fauteuil à côté de son lit d'hôpital. Cependant, il se réveillait presque immédiatement en sentant un contact chaud contre sa main. Ouvrant doucement les yeux, il regardait le jeune homme branché à toutes sortes de machines qui le regardait, comme s'il ne l'avait pas vu depuis une éternité. Se levant pour s'approcher un peu plus de lui, Givan posait une de ses mains contre sa joue avec douceur. « T'as l'air fatigué Givan.. » « Je voulais pas partir, je voulais pas te laisser seul ici. Je te laisserais jamais seul, ok ? Je t'abandonnerais jamais. » Un sourire apparut sur le visage du jeune homme, Givan savait bien que ses parents l'empêcheraient de le voir s'ils savaient à quel point il était attaché à lui et s'ils apprenaient qu'il avait cinq ans de plus que lui, mais il s'en foutait complètement. « Je t'aime Dylan... Je crois. J'arrive à rien sans toi. » Le contact de ses lèvres sur les siennes était probablement une des choses que Givan n'oublierait jamais, le fait qu'il soit aussi fou amoureux de lui, le fait qu'il l'aime comme c'était interdit d'aimer également.


Assit devant la vitre qui le séparait de Killian, Givan avait le téléphone collé à son oreille, écoutant ce qu'il avait à lui dire. « Cinq ans. Givan ! T'as mis cinq putain d'années avant de te décider à venir me voir, bordel. Mais t'as foutu quoi pendant tout ce temps ? » « J'essayais de garder une vie stable. J'essayais d'être moi, en sachant que j'ai perdu la plus grosse partie de ma personnalité à la mort de mon frère que t'as salement lâché quand il s'est fait tiré dessus. » Givan regardait son ancien ami, son visage s'était totalement décomposé alors qu'il frappait assez brutalement dans la vitre. « J'ai pas laissé Georges, quand je suis parti il était déjà mort. Tu crois qu'à partir du moment où il se fait transpercer le ventre et la jambe par trois balles différentes y'a encore de l'espoir pour qu'il survive ? » Le regardant de travers, Givan avait fini par éloigner le téléphone avant d'entendre Killian le supplier de ne pas partir. Il reposait le téléphone contre son oreille en le regardant. « Je t'en prie... Pardonne moi. J'en peux plus de cette prison, ça me fait devenir complètement taré. J'en suis venu à un point où je dois même prendre des anti-dépresseurs pour pas venir me lacérer mes propres poignets avec mes dents, parce que j'ai déjà essayé et... J'en peux plus. Fais moi sortir. » « Je sais que tu veux te venger de Dylan quand tu sortiras. Et Dylan est mon ami, mais toi... Toi tu l'es plus. Depuis la mort de Georges, depuis le jour où tu m'as abandonné, t'es absolument rien à mes yeux. Tu devrais arrêter de prendre tes anti-dépresseurs, Killian, ça ferait du bien à un grand nombre de gens. » Reposant le téléphone avant de se lever, Givan fit demi-tour pour aller vers la sortie où Dylan l'attendait.

« New York.. D'accord. Mais on part dans combien de temps ? » « Dès qu'on trouve une baraque où se poser. Je sais que c'est pas sécurisé, là-bas, mais je te promet qu'on sera bien mieux qu'ici avec eux. » Givan avait hoché doucement la tête, se rallongeant correctement dans le lit double du garçon de 27 ans. Il avait peur, c'était le cas de le dire. Il savait les conflits qu'il y avait entre russes et italiens, entre Little Italy et Queens Center, à New York et s'imaginait mal, lui pur italien qu'il était, se pointer au milieu avec un drapeau peace and love pour crier « Wesh mes frères je viens en paix ». Même si en réalité, c'était le genre de choses qu'il pouvait faire lorsqu'il n'était pas sous traitement pour contenir cette hyperactivité qui le rongeait depuis qu'il était tout petit. « Dylan.. Je veux pas aller là-bas, ça me fait peur. Imagine on se pointe avec nos accents italiens dans un quartier où il y a des russes. Enfin, tu sais les conflits qu'il y avait là-bas.. Je veux pas me retrouver encore dans ce genre d'histoires débiles où on perd des personnes qu'on aime. T'as perdu Lenny, déjà, j'ai perdu Georges. Il faudrait éviter qu'on se perde l'un l'autre maintenant. »  Givan fermait les yeux, soupirant en essayant de réfléchir, où est-ce qu'ils pouvaient partir en sachant que son père n'accepterait pas qu'il continue à voir Dylan, étant donné qu'il espérait au fond de lui que Givan ne soit pas gay alors qu'il l'était bel et bien. « Et tu veux qu'on fasse quoi ? Qu'on reste ici ? Avec ton père ? Avec Killian qui va sortir de taule et qui veut se venger de moi parce qu'un de mes anciens potes a tué son meilleur ami ? Avec Maxime qui te demande du fric ? J'ai pas envie qu'on soit dans la merde toute notre vie, alors c'est soit ça, soit tu reste ici et moi je me casse. » Un énième soupir était sorti de la bouche du jeune adulte, acceptant finalement ce que lui demandait Dylan. Encore une fois, il cédait. Il ne résistait jamais aux demandes de Dylan.

« Je suis désolé pour la dernière fois. » « C'est rien, j'ai compris que t'étais énervé. Je sais qu'avec ce qu'on a pu vivre, tout les deux, tu pouvais pas dire des choses comme ça. » Givan avait sourit légèrement, regardant le jeune homme en face de lui avant de hausser les sourcils. « Tu te rappelle quand on avait quinze ans, à chaque fois Georges te protégeait en cours... » « Jusqu'au jour où moi j'ai du le protéger parce qu'il allait se faire frapper par une fille ? Ouais, je m'en rappelle. Il protégeait toujours tout le monde. » En face de lui, Killian hochait la tête en posant ses mains sur son visage. « Et quand t'avais douze ans, tu l'avais poussé tellement fort sur la balançoire qu'il était tombé. » « Et c'était pas lui qui avait été blessé mais moi, aussi oui. J'étais con aussi, le retour de la balançoire en plein dans la tronche. » « T'as des nouvelles de Maxime ? » Un soupir sortait de la bouche de Givan qui hochait affirmativement la tête. « Il me demandait de l'argent il y a pas si longtemps... Mais plus maintenant. » « Pourquoi ? Qu'est-ce qu'il s'est passé ? » Le jeune homme le regardait d'un air désolé avant de lever les mains. « Il s'est suicidé. Je sais pas quel problème mental il a eu pour faire ça, parce qu'à part ne plus m'avoir en ami y'a strictement rien qui avait changé dans sa vie, mais bon. » « Merde. Tu veux dire qu'il reste plus que toi et moi encore en vie ? Dans cinq ans et un mois ça sera le tour d'un de nous deux, tu verras. On va tous y passer un par un. Et surtout toi, avec lui fait attention. » Tournant le regard, Givan observait Dylan qui se tenait plus loin, derrière lui, avant de sourire. « T'en fais pas pour moi Killian. Lui et moi on va déménager à New York, bientôt. On essaye depuis mars, et normalement on va pouvoir partir bientôt. » « C'est ton mec ? » « Non, pas encore. Enfin, j'y travaille. D'ici deux ou trois mois j'te pari facile qu'il est à moi. »

« T'es sûr qu'on a bien fait de venir ici ? » « Givan.. Ici tes parents nous embêteront pas. Plus de Killian, de Maxime, de Georges, de Lenny, c'est du passé. Personne ne saura rien, on refait notre vie, tout les deux. D'accord ? » Le jeune homme avait hoché la tête, embrassant doucement les lèvres du garçon avant de sortir de la chambre où ils avaient dormit. New York, USA. C'était assez loin de l'Italie pour refaire sa vie, pour oublier. En six ans, non, il n'avait jamais réellement pu oublier le sang qu'il avait sur les mains et le poids de la mort de son frère qu'il avait sur la conscience. « Sois un citoyen normal, Givan. » étaient les mots qu'il se répétait encore et encore depuis son arrivée à New York avec Dylan. Ils avaient emménagés ensemble, tout les deux, mais ne souhaitaient pas se dire réellement en couple. Ils couchaient ensemble, s'embrassaient, se câlinaient. Mais ce que Givan savait, c'était que Dylan n'était pas amoureux de lui, pas comme lui l'était. Et il préférait largement que ce soit comme ça, il savait qu'autrement cet amour leur serait plus meurtrier qu'autre chose. Si on pouvait le qualifier de quelques choses, ce serait certainement des meilleurs amis qui s'entraidaient pour certaines choses. Jusqu'à ce qu'il y ai cette fille.

Un jour, en rentrant de cours, Givan eu comme malchance de tomber sur Dylan et cette fille-là. Il les observait s'embrasser, même s'il pensait plus qu'ils se dévoraient la bouche, pendant quelques secondes avant de se racler la gorge, regardant Dylan qui avait finit par tourner la tête vers lui. « Salut Givan.. Je te présente.. Euh.. Kayla, ma copine. » « Ta copine ? Ah pardon, j'pensais juste que c'était une salope. » Tranchant et net comme réponse, il était blessé alors qu'il savait que rien ne durerait. Allant s'asseoir dans le salon, il finit par être obligé d'adresser la parole à cette jeune femme lorsque Dylan partit se doucher. « Je te préviens, Kayla, Dylan est à moi. Depuis six ans, il m'appartient. Et c'est pas parce qu'une brune un peu sexy vient se mettre entre lui et moi que ça changera quoi que ce soit. » « J'essaye pas de te le piquer, Givan, étant donné qu'il ne t'aime pas. Alors que moi, si. »

Un froid avait finit par s'installer dans cette maison du quartier est de New York. Givan refusait catégoriquement d'entendre les explications de Dylan, en réalité il était vexé plus qu'autre chose. Il se demandait comment il avait pu s'attacher autant à quelqu'un qui ne l'aimait pas. « Tu m'as jamais même apprécié, hein ? T'as toujours joué avec moi ? » Essayant d'interrompre le jeune homme qui parlait, le métis finit par poser une de ses mains sur sa bouche, plongeant son regard vert dans le sien. « Givan. Tu sais que je suis pas amoureux de toi, je te l'ai déjà dit plusieurs fois. Je suis amoureux de Kayla, il faut que tu t'y fasse. Et que t'arrêtes de l'insulter aussi. Je t'aime... Enormément. Mais je sais pas si je supporterais de te voir l'insulter de nouveau. » « Alors dégage de cette maison. » « Tu m'as dit que tu m'abandonnerais jamais. » Sur le coup, Givan ne put pas s'empêcher de laisser ses larmes couler. « Pleure pas.. » « Je croyais qu'on pouvait pleurer à partir du moment où ça nous faisait du bien ? T'imagines pas à quel point toi, tu me fais du mal Dylan. » S'approchant de lui, Dylan le prit dans ses bras avec beaucoup de douceur, embrassant son front en s'excusant et en lui répétant plusieurs fois. C'était ce qui mettait fin à leur relation blessante, bien que Givan ne puisse toujours pas se qualifier comme célibataire. Il était juste amoureux de la personne avec qui il vivait et qui, lui, le considérait comme un meilleur ami.



...un héros/une héroïne


Caractère


Jamais une seule fois Givan n'a été du genre à donner ce qu'ils veulent aux personnes, cependant il ne se qualifie lui-même pas comme égoïste, simplement possessif et ce n'est pas totalement faux. Il prend énormément soin de ses affaires et est très doux avec ses amis ou les personnes qu'il aime. Il fait énormément de sarcasme mais essaye juste d'être drôle en réalité même s'il a souvent l'air d'un gamin insolent et arrogant, ce n'est pas ce de quoi il veut avoir l'air. D'apparence, c'est quelqu'un qui parle énormément, qui essaye toujours d'amuser la galerie et qui ne montre de lui que le côté rebelle et énervant de sa personnalité. En réalité ? En réalité Givan est quelqu'un de très silencieux, de très timide qui ne fait jamais de remarques sur quoi que ce soit. C'est un peureux qui pense toujours que s'il dit quelque chose de mal il va perdre toutes les personnes autour de lui. Il n'aime pas être seul, c'est pour ça qu'il est toujours très calme malgré son côté hyperactif. Il n'aime pas dire lorsqu'il va mal, il est souvent à se blesser lui-même pour s'empêcher de parler de ses problèmes à qui que ce soit, il garde absolument tout pour lui et personne ne le sait réellement étant donné que c'est un très bon menteur.
Physique


Givan n'est pas le genre de garçon à se qualifier comme parfait, au contraire même. Il se qualifie lui-même comme quelqu'un de physiquement étrange, il a en réalité beaucoup de mal à accepter son physique, même si ça disparaît peu à peu depuis le début de sa relation avec Dylan. Il se considère comme quelqu'un de petit et faible, mais en même temps il ne fait qu'un mètre soixante-huit pour soixante-six kilos, donc on ne peut pas réellement dire le contraire.Il porte énormément de chemises, rouges ou bleus ça dépend de ses humeurs, mais aussi son survêtement rouge qu'il considère comme porte bonheur ou alors des tee-shirts rayés de couleurs n'allant absolument pas ensemble comme le orange et le bleu. Il est assez loin d'être musclé, et en réalité ça lui importe peu étant donné qu'il déteste le sport. Les seules choses dont il prend soin dans son physique sont ses cheveux et son visage. Ses cheveux parce qu'ils les trouve simplement parfaits par rapport au reste de son corps, et son visage uniquement pour ne pas avoir l'air défoncé ou crevé à tout bout de champs, et également pour continuer de plaire à Dylan.
Relations

(Relations amoureuses, amicales, sexuelles ; ce qui lui plait chez les autres, ce qui ne lui plait pas chez les autres... ceci est une approche de la façon dont votre personnage se comporte avec autrui.)
+ : Les personnes qui sont calmes, douces et gentilles ne sont pas les personnes que Givan aime le plus. Il a mauvaise tendance à toujours se tourner vers les mauvaises personnes, c'est comme une sorte d'attraction amicale. Avec les personnes dites faibles, Givan se comporte comme un réel connard, égoïste, méchant, violent et tout les défauts allant avec.

++ : Pour pouvoir avoir un Twomblosky un peu plus proche qu'amicalement ou pour pouvoir le mettre dans son lit, c'est un peu moins compliqué. Il suffit juste de lui plaire physiquement. Le caractère ? Il s'en fou, c'est qu'une nuit après tout. Quand il a en tête de posséder quelqu'un, il y va jusqu'au bout, jusqu'à l'avoir.

+++ : Au niveau de l'amour, soyons plus simple. Soyez métis, un peu baraqué, ayez les cheveux noirs, les yeux verts, appelez-vous Dylan Xompero et vous serez parfaits. Ou alors, soyez blancs comme neige, ayez les cheveux bruns, les yeux bleus et nommez vous Killian. Deuxième fois parfait. Face à l'amour, Givan tombe. Facilement, trop facilement. Il cède, toujours.


...avec plus de détails


Définition de l'enfer et du paradis pour le personnage


Ce qu'il craint le plus, son pire cauchemar, l'horreur pour lui, tout comme ce qu'il aimerait par-dessus qu'il arrive, ce qu'il voudrait encore encore et encore

Son paradis, son plus grand rêve est de finir avec Dylan, de supprimer Kayla, de la voir brûler en enfer, tout en restant aux côtés de son amour de toujours. Son enfer serait de revivre encore, plusieurs fois à la suite et rapidement la mort de son frère ou alors de perdre définitivement Dylan ainsi que Killian.
 
Point faible et point fort du personnage

Ce que Givan aime ? C'est assez simple. Alimentairement, il aime les pâtes, les pizzas, les lasagnes et tout ce qui touche à la nourriture italienne. Il adore la couleur bleue et la couleur verte, pour celle-là c'est simplement parce que c'est la couleur des yeux de Dylan, et c'est probablement la seule personne au monde à trouver que le orange et le bleu font une bonne combinaison. Il adore les chats, en particulier les chatons, et les trouve toujours adorables mais son animal préféré est de la famille des reptiles : le lézard. Il adore le métal mais écoute énormément de rock alternatif et de pop-rock, d'ailleurs ça fait toujours étrange quand il dit écouter du métal. Autrement, il aime également ses amis, plus qu'autre chose. Mais si vous lui poser la question "Qu'est-ce que tu aimes ?" sa seule et unique réponse sera Dylan. Ce qu'il n'aime pas, c'est beaucoup plus simple que ce qu'il aime. Au niveau alimentaire, il n'aime pas la nourriture espagnole et la nourriture allemande, il n'aime pas les épinards et toutes choses mangeables qui sortent de l'eau. Il déteste la couleur jaune et la couleur marron. Il ne supporte pas entendre du rap et s'énerve assez facilement quand les personnes le mettant en haut-parleur refusent de l'enlever. Il n'aime pas quand on est hypocrite avec lui et préfère que les personnes lui parle en face, même s'il sait qu'il va être blessé. Il déteste les outils électroniques mais reste toujours sur son téléphone ou son ordinateur. Il n'aime pas quand Dylan lui fait des remarques trop déplacées et n'aime pas quand on lui demande plusieurs fois d'affilé s'il aime Dylan, parce que c'est simple de savoir la réponse. Givan est quelqu'un de très peureux, ce serait même compliqué de faire une liste de tout ce dont il a peur. Mais pour donner une liste à peu près potable, disons simplement qu'il est astraphobe, c'est à dire qu'il a peur des orages, aquaphobe, c'est à dire peur de l'eau et de la noyade étant donné qu'il ne sait pas nager, claustrophobe mais aussi archnophobe. Il a peur du noir, de la foule, des clowns, de la solitude mais également de se faire frapper ou du regard des autres. Givan est quelqu'un qui a énormément de mauvaises habitudes, devenues presque des tics. Lorsqu'il est stressé, il se ronge constamment les ongles ou mords ses stylos, ses crayons, ce qui fait qu'il a souvent l'air très gamin. Quand il a peur, il a l'habitude de se mordre les lèvres puis de se les lécher, ça arrive également quand il est devant quelqu'un d'intimidant ou quelqu'un qui l'attire, comme Dylan. Quand il est agacé ou qu'il ne veut pas parler, il lève les yeux au ciel et soupire. Quand il est surpris ou choqué, il a l'habitude de garder la bouche entrouverte quelques secondes avant de soupirer.
La plus grande honte du personnage

La chose dont il n'est pas fier, le secret qu'il se garde bien de révéler aux autres, la tâche crasseuse qui lui souille la conscience.

Avoir assassiné ce garçon, Lenny Wilkinson, lorsqu'il était plus jeune. Il en fait encore des cauchemars et a l'impression de revoir son visage quelques fois, des simples hallucinations visuelles.
Casier judiciaire

Merci de répertorier ici les crimes déjà commis par votre personnage, qu'il fasse partie des autorités ou non et que les crimes soient officiels ou non. Ceci nous permettra de juger de votre rang de criminel. Plus d'infos ici.

Meurtre de Lenny Wilkinson, 2008, âgé de 16 ans, légitime défense. → Officieux.

Dis-nous tout !



Vous Pseudo, âge, autres informations ? Ou vous voulez restez incognito ?  Je suis Anonymous mouahaha. Non, je m'appelle Marine, mais appelez moi Omegaea ou Omega, j'ai 15 ans et je règne sur le monde avec mes acolytes les chats.
Où avez-vous connu le forum ? Par PRD.
Connexion /7 7/7
Avez-vous signé le règlement ? Si, señor.
Exemple de RP
Spoiler:
 
Célébrité sur l'avatar
Code:
Dylan O'Brien ▬[i] Givan R. Twomblosky[/i]
Multicompte(s) Si oui, merci de nous dire de quel membre du staff vous avez eu l'accord de création de ce multi-compte. Nah.
Un dernier truc à dire ? Je tiens à préciser que je déporte Givan d'un ancien forum, donc.. Voilà ♥


Dernière édition par Givan R. Twomblosky le Jeu 6 Aoû - 0:05, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Reine des Glaces
Gott weiss ich will kein Engel sein

avatar


MESSAGES : 14151
POINTS : 451
AVATAR : Eva Green
CRÉDIT(S) : Fatal†Error
TAG LINE : « Having a vagina doesn't stop me from believing that my balls are bigger than yours. »
PROFESSION : Propriétaire des agences d'escorte Malkovski / Maquerelle de Luxe - Propriétaire par héritage du Fight Club


Feuille de personnage
ÂGE DU PERSONNAGE: 35 ans
CASIER JUDICIAIRE:
RANG DE CRIMINALITÉ: CRIMINEL
MessageSujet: Re: I'm insane. (givan) [TERMINÉE]   Mer 5 Aoû - 22:17

Bienvenue à toi sur TDS, amuse-toi bien par ici et bon courage pour la fiche Very Happy




    She'll suck you dry... But still you'll cry, to be back in her bosom. To do it again. She'll make you weep... And moan and cry, to be back in her bosom. To do it again... Saviors and saints, devils and heathens alike... She'll eat you alive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ny-thedarkside.forumactif.org/t5603-terminee-anja-malkovski-you-re-gonna-wish-you-never-had-met-me#448670 http://ny-thedarkside.forumactif.org/t5612-anja-malkovski-as-cold-as-ice#449254 http://ny-thedarkside.forumactif.org/t5611-anja-malkovski-better-not-stand-in-my-way#449243 http://ny-thedarkside.forumactif.org/t6045-anja-malkovski-there-s-a-devil-laying-by-your-side#497519 http://ny-thedarkside.forumactif.org/t6037-agence-malkovski-pour
Invité
Invité




MessageSujet: Re: I'm insane. (givan) [TERMINÉE]   Mer 5 Aoû - 22:37

Merci toi ♥
Revenir en haut Aller en bas


avatar


MESSAGES : 463
POINTS : 228
AVATAR : Odette Annable
CRÉDIT(S) : @me
TAG LINE : "Should I apologize or leave? …Imma leave"
PROFESSION : Agent de la DEA


Feuille de personnage
ÂGE DU PERSONNAGE: 28 ans
CASIER JUDICIAIRE:
RANG DE CRIMINALITÉ: BLANCHE COLOMBE
MessageSujet: Re: I'm insane. (givan) [TERMINÉE]   Mer 5 Aoû - 22:45

Bienvenue dans le coin !! bounce
Y a déjà pas mal de lecture dis donc!! bonne continuation pour ta fiche !


There's an old saying that which doesn't kill you makes you stronger, I don't believe that. I think the things that try to kill you make you angry and sad. Strengh comes from the good things, your family, your friends, the satisfaction of hard work. Those are the things that will keep you whole, those are the things to hold onto when you're broken.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ny-thedarkside.com/t8398-xiomara-make-it-rain-down-low http://www.ny-thedarkside.com/t8403-xiomara-i-alvarez-on-wednesday-we-wear-pink http://www.ny-thedarkside.com/t8408-xiomara-i-alvarez-chronologie-rp
Invité
Invité




MessageSujet: Re: I'm insane. (givan) [TERMINÉE]   Mer 5 Aoû - 22:50

Et c'est pas fini (comme la pub) ehe. J'espère ne pas décourager les administrateurs avec ma lecture teh.
Merci beaucoup jolie femme wouw.
Revenir en haut Aller en bas
В тихом омуте черти водятся


avatar


MESSAGES : 1115
POINTS : 946
AVATAR : Charlie Hunnam
CRÉDIT(S) : Fatal†Error (ava) / Tumblr (sign)
TAG LINE : "C'est l'histoire d'un hamster, et à la fin...il meurt."
PROFESSION : Gérant du Fight Club


Feuille de personnage
ÂGE DU PERSONNAGE: 37 ans
CASIER JUDICIAIRE:
RANG DE CRIMINALITÉ: CRIMINEL
MessageSujet: Re: I'm insane. (givan) [TERMINÉE]   Mer 5 Aoû - 23:24

Bienvenue à New York et bon courage pour la suite/fin de ta fiche :big:
Bon jeu parmi nous.


TAKEN AWAY TO THE DARK SIDE ✽
I have learned that if you are down, stay down. Don’t get back on your fucking feet until you are prepared to stand. Don’t get up until you have learned why you fell. Nine times out of ten, it is because you gave someone your power. You forgot about yourself. ∞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ny-thedarkside.com/t8202-terminee-igor-d-zolnerowyk http://www.ny-thedarkside.com/t8208-igor-demyan-zolnerowyk-twisted-mind-in-frozen-wolrd
Invité
Invité




MessageSujet: Re: I'm insane. (givan) [TERMINÉE]   Mer 5 Aoû - 23:55

Bonsoir!!

WOUAH de la lecture :main: ! J'ai bien lu ta fiche!!  

Je vais commencer par le début! Déjà bienvenue à ce personnage tout coloré! =)

Il va y avoir quelques détails à changer. Déjà, il manque l'exemple RP à mettre dans le spoiler. Ensuite, l'état de New York ne se trouve pas en Californie. Je pense que c'est un oubli d'adaptation depuis ton ancienne fiche =).

Enfin, concernant le groupe, s'il est Italien comme tu l'as mis dans "nationalité" (et qu'il n'a pas les papiers faisant de lui un Américain), il n'aura pas la nationalité Américaine et ne sera pas CITIZEN mais TOURISTES & ETRANGERS. SI jamais tu tiens à passer à tout prix chez les CITIZENS, il suffit qu'il obtienne de beaux papiers!

Je te souhaite bon courage pour les modifications et sache que tu peux déjà passer sur le flood, les jeux et sur la CB pour t'intégrer parmi nous! \o/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: I'm insane. (givan) [TERMINÉE]   Jeu 6 Aoû - 0:06

Merci Igor.
Et merci à toi Harleen. Effectivement, petit soucis d'adaptation et c'est modifié, de même pour le groupe. Et le RP a été ajouté.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: I'm insane. (givan) [TERMINÉE]   Jeu 6 Aoû - 0:23

Bravo !

Tu es une future victime de la Fatalité

Et voilà! Super personnage haut en couleurs! Je te souhaite de bien t'amuser sur TDS!

En tant que nouvelle victime potentielle, tu peux maintenant faire ta fiche de liens, de sujets, recenser ton métier, comprendre le système de points, voter pour le forum, lire les frappes pour te mettre dans le bain, et te rendre sur cette page où d'autres liens pourront t'être utiles.

Bon jeu parmi nous et n'oublie pas : Personne n'est maître de son destin !

Fatalité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: I'm insane. (givan) [TERMINÉE]   

Revenir en haut Aller en bas
 

I'm insane. (givan) [TERMINÉE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New York - The Dark Side :: Archives présentations-